Bye Bye 2016

Akira en vacances en Auvergne

Pour ne pas déroger à mes habitudes, j’ai préparé une revue de l’année comme j’avais publié en 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015. Cette année qui se termine a été marquée par le syndrome de la traversée thoracobrachiale. Une affection qui m’a laissée à maintes reprises à un cheveu de l’invalidité.

Week-en en amoureux à Milan:
Exposition sur les électroménagers à La Triennale di Milano

Culture

Je n’ai pas souvent été en mesure de sortir, mais en examinant bien mon année j’ai quelques évènements à noter dans cette rubrique.

J’ai réussi à aller voir l’exposition au Musée d’Orsay sur le Douanier Rousseau que j’ai adorée. J’aurais voulu visiter celle sur Oscar Wilde au Petit Palais, mais depuis septembre ça n’a pas été possible.

En dehors de Paris, nous avons visité La Triennale di Milano dont nous avons adoré les expositions temporaires qui sortaient de l’ordinaire. En France, nous avons admiré la fameuse tapisserie de Bayeux et le magnifique triptyque du maître de Moulins.

Je ne suis pas allée au théâtre par moi-même. Mes beaux-parents nous ont invités à deux reprises. On a vu Lucrèce Borgia à la Comédie Française avec d’incroyablement polyvalent Guillaume Galienne et Le monde d’hier, une pièce autobiographique de Stefan Zweig présentée au théâtre des Maturins.

Je me suis rendue une seule fois au cinéma pour voir Juste la fin du monde de Xavier Dolan. J’ai regardé 57 films en tout cette année, dont plusieurs sur Netflix. Je me suis abonnée à ce service de vidéo à la demande parce que la télévision constitue ma seule activité à l’heure actuelle. J’aime bien regarder des séries et des films des années 1990, je trouve qu’ils sont meilleurs que ceux d’aujourd’hui… à moins que ça soit la nostalgie qui parle.

Quant à la lecture, j’ai réussi à lire 15 livres cette année. À cause des médicaments que je dois prendre pour éloigner la douleur, mes capacités cognitives ont diminué et je n’arrive plus à bien me concentrer. Heureusement, c’est un état temporaire qui cessera quand j’irai mieux.

Promeneurs du bord de mer Normand
La douce Normandie

Voyage

En janvier, j’ai réussi à me traîner jusqu’en Italie avec Pedro. J’ai commencé à vous raconter notre week-end en amoureux à Milan. La suite se trouve dans un brouillon inachevé.

Nous sommes allés au mois de juillet en Normandie, sur la pointe du Cotentin. J’avais loué la dépendance d’un château, c’était super. L’air marin m’a fait du bien.

Pour les grandes vacances d’août, je ne voulais pas trop m’éloigner de Paris. Nous sommes donc allés en Auvergne. Ça ne s’est pas très bien passé parce que je soufrais beaucoup à cette époque.

Gadgets technologiques

L’année 2016 ne m’a pas amené de progrès technologiques. Je n’ai pas fait un seul achat dans le département électronique.

Voici la photo de l’objet le plus évolué que j’ai acheté : un fouet à piles. C’est censé faire mousser le lait, mais je l’utilise pour fouetter mon thé matcha.

Dans la catégorie techno du blogue, j’ai écrit un seul article : « Comment sauvegarder ses archives photo? »

Streetart de Retro, Paris

Blogue

J’ai écrit 27 articles pour le blogue pour 45 856 pages vues. C’est moins qu’en 2015 et encore moins qu’en 2014. Près de 60 % des visiteurs habitent la France. Je n’ai pas compté le nombre de commentaires que j’ai reçus, mais je voulais vous dire merci de continuer à commenter sur le blogue. Je lis toujours mes blogues préférés, mais je commente beaucoup moins afin de préserver mes mains.

Je ne suis pas arrivée à écrire chaque mois mes revues mensuelles. J’ai dû parfois en regrouper plusieurs. J’ai donc publié : janvier, février, mars, avril et mai, juin, juillet, août, septembre et octobre, novembre et décembre 2016.

Cet été, j’ai changé la page d’accueil de Sur un Boeing Bleu de Mer. Elle n’est pas vraiment finie, mais elle restera comme ça pour quelque temps. Si vous voulez accéder directement aux articles classés par ordre chronologique vous pouvez utiliser le lien « blog » dans le menu catégories.

Montréal, ma ville

Carte de séjour et immigration

J’aurais voulu l’annoncer dans un billet dédié au sujet : je suis devenue française en septembre 2016. Je suis ravie de ne plus avoir à renouveler ma carte de séjour chaque année. Cent vingt euros de plus dans ma poche!

Le Canada et la France étant deux pays acceptant la double-nationalité, je reste également Canadienne.

Mes antalgiques pour le syndrome des défilés

La vie, la vie

Ma vie s’est déroulée au rythme de mes ennuis de santé. Je n’ai pas fait le décompte, mais je crois avoir passé plus de jours en arrêt de travail que j’en ai travaillés. Ce n’est pas glorieux! Les douleurs incessantes dues au syndrome de la traversée thoracobrachiale m’ont énormément handicapée.

L’intervention chirurgicale que j’ai subie en décembre devrait me mener vers la guérison. Je ressens déjà une amélioration, mais ça prendra beaucoup de temps avant d’être complètement remise. En 2017, je devrai me faire opérer du côté gauche pour la même chose. Avec un peu de chance, je recouvrerai la forme vers la fin de 2017.

C’est dur d’accepter qu’à trente ans ma vie soit confinée à mon divan ou à mon lit. En plus, je ne peux plus fonctionner sans ma batterie de médicaments. Tous mes projets sont en attente, car mon futur reste incertain. Au moins grâce à l’acquisition de la nationalité française, je n’ai plus à m’inquiéter avec le renouvellement de mes papiers. Il faut envisager le futur de façon positive, ce qui n’est pas facile tous les jours.

Depuis 2013, à chaque année qui passe, j’espère arrêter de vous embêter avec mes ennuis de santé. Je sais qu’il est désagréable de lire quelqu’un qui se plaint souvent. On a déjà assez de problèmes dans nos vies qu’on n’a pas besoin d’y ajouter ceux des autres! J’en parle parce que pour l’instant c’est la seule chose qui occupe mes journées, pas pour me faire plaindre. Merci d’être si patients avec moi!

Voilà pour mon bilan 2016 ! J’espère que vous avez passé une bonne année et je vous souhaite une encore meilleure 2017!

Mots-clefs

13 Commentaires

  • Bon courage Cynthia avec ta santé. J’ai moi-même du faire face à un souci récurrent (certainement une cystite interstitielle mais le diagnostique est long à venir) qui est minime mais qui douille quand il est là mais surtout qui a un impact important sur le mental. Donc, donc, donc, courage! Tu arrives à la fin.

  • Félicitations pour la nationalité, je suis très heureuse pour toi! Je sais combien il est agréable de ne plus avoir besoin de se soucier de papiers et visas et autres permissions pour pouvoir vivre « chez soi » enfin 🙂 Quant à tes douleurs, ça me rend très triste pour toi et je te souhaite de retrouver la santé cette année! Et tu as entièrement le droit d’en parler, c’est ton blog, ton petit coin à toi de la bloggosphère et tu en fais ce que tu veux, et je ne sais pas pour les autres lecteurs mais moi, je suis toujours contente d’avoir de tes nouvelles, même si elles ne sont pas toujours bonnes. Grosses bises!!

    • Merci! Oui c’est vrai que ça fait du bien de sentir qu’on ne peut pas m’expulser de chez moi. J’ai quand même de la chance dans ma malchance, c’est qu’il y a une solution à mes maux, même si elle est imparfaite. Pour le moment ça évolue bien, ça me fait espérer du meilleur !

      J’avais été traumatisée par des commentaires sur le blog d’une jeune fille de 16 ans qui avait des douleurs chroniques qui avait dû être hospitalisée durant un mois. En gros, des personnes lui disaient qu’elles ne venaient pas sur son blog pour lire à propos de ses problèmes. Le pire là-dedans c’est que la blogueuse ne se plaignait même pas.

  • Allez bon courage, espérons que 2017 verra enfin La fin de tes soucis de santé. Meilleurs vœux quand même à toi et ta famille
    Nelly

  • Génial pour la nationalité française, ça c’est une bonne nouvelle.
    Tu es sur la voie de la guérison miss, doucement mais surement.
    Netflix j’y suis pas abonnée je regarde peu de série du coup ça sert à rien que je m’y abonne, je suis plus lectrice de livre que film.

    Tu es chez toi ici alors si tu veut parler de ta maladie tu as le droit, tu ne nous embete pas on aime avoir de tes nouvelles.

  • J’adore toujours autant te lire, problèmes de santé ou pas. Tu sais, les « amis », ou connaissances dans notre cas, c’est là pour ça. Notre vie ne peut pas toujours être parfaite! Je te souhaite de trouver la guérison complète, sinon retrouver une qualité de vie bien meilleure en 2017. Et surtout, continue d’écrire, quand tu le peux, ça fait du bien. Bisous

  • j’espère que tu vas de mieux en mieux, je pense souvent à toi, je vais à Paris fin mars, si on se prenait un petit café ensemble? écris moi en MP,
    courage ma belle, tu tiens le bon bout!
    bravo pour la nationalité française (garde bien la canadienne! lol )
    bonne journée grosses bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *