C’était le mois de juin 2016

Glace Berthillon et Notre-Dame
Une glace Bertillon dégustée sur l'île Saint-Louis après avoir croisé une star française

Juin, théoriquement le mois annonçant le début de l’été, mais en réalité, ce n’est pas si évident que ça. L’été arrive par poussées avec quelques jours de soleil suivi de plusieurs jours de grisaille. Ce qui m’impressionne toujours sous la latitude nordique de Paris, c’est combien les jours sont longs autour du solstice d’été.

Si je me fie aux données du 21 juin, il a fait jour 29 minutes de plus à Paris qu’à Montréal. En plus, certainement à cause du positionnement de ces villes à l’intérieur de leurs fuseaux horaires respectifs, le jour à Montréal commence à 5 h 6 alors qu’il est décalé de 45 minutes à Paris. Comme peu de gens se réveillent au petit matin, on ne peut pas autant profiter des longues heures d’ensoleillement à Montréal. Le crépuscule à Paris, s’étire jusqu’à 22 h 40, ce qui rend difficile toute velléité de se coucher de bonne heure.

Recommandations de restaurants à Paris

Restaurant Pierre Sang-Boyer
Restaurant Pierre Sang-Boyer
Restaurant Paris Feni 11e
Restaurant Paris Feni

Pour diverses raisons, on n’a pas eu beaucoup de temps pour faire les courses et cuisiner, du coup on s’est tourné vers la facilité : les restaurants. Je vous épargne les adresses qui ne m’ont pas plu.

Pierre Boyer-Sang

Je vous en avais déjà parlé il y a deux ans. Ce resto est toujours aussi bon et je crois que ça vaut la peine de le souligner. Le soir, il n’y a qu’un menu unique de six plats dont vous connaîtrez les ingrédients qu’après avoir terminé votre assiette. Une expérience gastronomique pour seulement 39 € par personne. Le patron est toujours dans les parages et les employés très sympathiques. À faire au moins une fois, surtout que l’on peut maintenant réserver sa place (on mange sur un long comptoir) pour le service de 19 h 30 ou celui de 21 h 30. Si vous désirez prendre votre temps, préférez le deuxième service.

6 rue Gambey, 75011 Paris (Métro Parmentier L3), 09 67 31 96 80

Paris Feni, bar à fruit

À deux pas de Pierre Boyer-Sang, mais dans un tout autre univers, Paris Feni propose des repas sri lankais/Pakistanais et des jus de fruits frais. Une carte et un cadre avec une terrasse au calme qui nous ont attirés pour y prendre un repas par un samedi midi ensoleillé. Nous n’avons pas été déçus par notre savoureux curry au poisson. Certes, il aurait pu être plus piquant, mais de façon générale les Français ont peu de tolérance pour le piment. Simple, bon et abordable (12 € le plat, 5 € le grand jus).

15 Rue Ternaux, 75011 Paris (Métro Parmentier L3)

Boulangerie sans gluten Chambelland
Boulangerie sans gluten Chambelland
Restaurant Pane Olio e Pomodoro Paris
Restaurant Pane Olio e Pomodoro

Chambelland, boulangerie sans gluten

Je n’avais jamais poussé les portes de cette boulangerie devant laquelle il y a la queue tous les samedis. Après en avoir entendu des échos positifs, j’ai décidé de profiter d’une journée de congé pour y déjeuner. J’ai vraiment aimé ma sandwich végétarienne et ma tartelette aux framboises (menu à 12 €). C’est maintenant l’endroit où j’achète mon pain qui chez eux est à base de levain naturel, de farine de sarrasin et de riz. Le pain des athlètes avec des figues séchées et des noix est un vrai régal (mais un peu cher).

14 Rue Ternaux, 75011 Paris (Métro Parmentier L3)

Pane Olio e Pomodoro

Le bas de Belleville est en train de se transformer en vrai quartier italien avec de nombreux nouveaux commerces. Pour changer des restaurants vietnamiens, on a descendu la rue de la Fontaine au roi pour s’installer à la terrasse de Pane Olio e Pomodoro. Ne sachant pas à quoi s’attendre, on a été surpris par une cuisine italienne simple, mais savoureuse. Des entrées aux desserts, tout était bon, mais les portions étaient beaucoup trop grosses. Pour les amateurs de vin italien, ce restaurant a une super carte. Si vous y allez pour manger, je vous suggère de manger à l’intérieur plutôt que sur la terrasse, car il y a beaucoup de circulation et de bruit sur la rue (en tout cas le vendredi). J’y retournerais avec plaisir pour voir si ce restaurant tient dans la durée.

46 rue Fontaine au Roi, 75011 Paris (Métro Goncourt L11), 01 83 06 04 57

Un coiffeur en or

Instagram_Juin-2016-13

Pendant mes premières années parisiennes, je ne me suis presque jamais fait couper les cheveux et à chaque fois c’était la catastrophe. Réjean m’a suggéré d’essayer son coiffeur qui lui avait dit qu’il savait bien couper les cheveux bouclés avec la technique du rasoir.

Depuis que je vais chez Franck, je me fais couper les cheveux plus régulièrement et je reçois plus de compliments sur mes cheveux. La semaine dernière, j’ai sauté le pas et j’ai demandé une teinture pour cacher mes cheveux blancs qui commencent à être trop nombreux et à ternir ma couleur naturelle. J’ai de la difficulté à m’habituer à la couleur plutôt foncée, mais bon avec les cheveux je trouve qu’il vaut mieux attendre une semaine et demie avant de juger.

Brin d’esprit – 18 boulevard Jules Ferry, 75011 Paris, 01 43 55 32 83

Mère célibataire

Instagram_Juin-2016-14

Au début du mois, Réjean est parti en voyage d’affaires et m’a laissée avec ma croquette adorée. Ça m’a fait du bien de me retrouver seule chez moi et manger des céréales tous les soirs sans avoir à prendre les envies d’une autre personne en compte.

Par contre, être seule avec un chien n’est pas de tout repos. J’ai dû annuler mes séances de sport, car si j’y étais allée, il aurait dû rester seul 12 heures. Le week-end, je me sentais coupable de le laisser seul donc je suis pas mal restée avec lui. Je ne dis pas que c’est impossible d’avoir un chien quand on est seul, mais que c’est drôlement plus facile en couple!

Poule urbaine Belleville
Poule urbaine

Bon congé du premier juillet à mes compatriotes!

7 Commentaires

  • J’ai vu pas mal de photos de Paris dans l’actualité ce mois en juin, entre les manifs et la crue, vous n’avez pas dû vous ennuyer!

    Il nous faudrait la photo « après » pour le coiffeur 😉

  • ah je note tes bonnes adresses, pour un (prochain) séjour à Paris! en amoureux (ou pas)
    oui la photo! mes filles qui ont ton âge ont aussi des cheveux qui pointent blanc parfois, ça m’a fait vieillir d’un coup, oups!
    bises Cynthia

  • Tiens, tu me fais penser qu’ici, je vois régulièrement des chiens dans les salles d’escalade… Les tchèques sont très « chiens », comme animaux de compagnie, et ceux que j’ai vus en salle étaient toujours en laisse et bien dressés. Des perles, quoi :D.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *