Prague et ses attrapes touristes

Prague est une ville très touristique, voir démesurément touristique. La grande majorité des commerces du centre sont orientés vers les touristes donc vous pouvez oublier toute suite l’authenticité, tous vos voisins de table parleront espagnol, anglais ou toute autre langue sauf le Tchèque. Même les Tchèques que vous croiserez derrière une caisse s’adresseront à vous directement en anglais.
Cette ségrégation spatiale s’explique notamment par l’écart de revenus qui séparent les touristes des tchèques dont le pays n’est sorti du communisme qu’en 1990 et entré dans l’Union Européenne en 2004. A titre d’illustration, en 2010 le salaire minimum mensuel en République Tchèque était de 311€39 vs 1 343€  77 en France.
Cependant, certains praguois se sont très bien fait à l’économie de marché et ne se gênent pas pour vous délester de vos couronnes. Avant de vous parler de la beauté de Prague, je dois d’abord évacuer les mauvais côtés.
Restaurants

Dans les quartiers résidentiels, on peut facilement manger un repas rapide pour 39 CZK (1.6€). En ville ça tourne plutôt autour de 139 CZK (5.79 €), voir 350 CZK (14.58 €) à certains endroits. Les endroits les plus chers ne sont pas nécessairement les meilleurs.
Si vous consommez quelque chose qui a été posé sur votre table, attendez-vous à payer un supplément. Même les cacahuètes ou les chips dans les bars sont payantes.
Pour ajouter à l’insulte, beaucoup de restaurateurs peu scrupuleux n’hésitent pas à vous scribouiller des notes incompréhensibles ou encore à vous ajouter divers frais sur votre addition. Ces frais ne sont bien sûr mentionnés nulle part sur le menu et bien que ça soit illégal, il est difficile de les faire rayer de l’addition.
Pour ne pas avoir à vous frotter à ces désagréments je vous conseille vivement de vous acheter un bon guide papier ou d’aller sur Trip Advisor pour choisir vos restaurants à l’avance. Après m’être fait échauder dans une taverne pseudo-authentique, j’ai choisi la restauration rapide qui offre des menus variés (autre chose que du goulasch) et c’etait assez bon.
Bateau sur la Vtlava

_MG_7094
Le type d’embarcations à prévilégier
Découvrir une ville par une balade sur l’eau est souvent intéressant, en tout cas c’est une expérience que j’ai appréciée à New York, Copenhague, Paris, Bruges …
Par contre à Prague, la croisière d’une heure à 250 CZK (10.00 €) est carrément de l’arnaque: le bateau passe sous le pont St Charles pour ensuite faire demi-tour, sauf que le reste de la ville se trouve au-delà des écluses jouxtant le pont. Donc les 40 minutes restantes offrent une superbe vue sur un boisé d’un côté et une friche de l’autre. En plus, la balade se fait très lentement donc peu de distance est parcourue et les dix dernières minutes se sont passées, pour moi, stationnés sous un pont …
En fait le but de la balade est de vous faire consommer des breuvages dont le prix a doublé car vous êtes sur l’eau. En tout cas, ne vous attendez pas à apprendre grand-chose sur l’histoire de la ville car les commentaires se limitaient à : «église à droite», « université à gauche» et «château à droite».
Certaines petites embarcations proposent des trajets plus intéressants à travers les canaux mais informez-vous avant de vous embarquer.
Faux bureaux d’information touristique
Partout dans la ville pullulent des bureaux d’information touristique cependant, sachez qu’il y en a seulement quatre officiels pour Prague. Les autres ne sont que de vulgaires façons d’appâter le touriste afin de lui vendre des tours guidés.
Les guides pas vraiment bilingues
J’ai croisé le chemin de plusieurs guides locaux qui tentaient tant bien que mal de s’exprimer dans une langue étrangère qu’ils ne maîtrisaient pas. Choisissez votre guide selon les recommandations que vous trouverez sur Internet au risque de ne rien comprendre de votre visite.
Les frais photo
_MG_7211
Beaucoup d’endroits font payer un supplément sur le ticket d’entrée pour avoir le privilège de prendre des photos. Enfin, quand ce n’est pas complètement interdit. Parfois, comme au château de Pražský hrad, ça peut être raisonnable (40 CZK de supplément sur un billet de 350 CZK) par contre à l’église Notre-Dame-de-Lorette c’était carrément exagéré (110 CZK de supplément pour un billet de 100 CZK).
Le pire là-dedans, c’est que si vous êtes assez pigeons, comme moi, pour le payer il n’y a personne qui contrôle ensuite si vous avez payé ou non le supplément lorsque vous sortez votre camera. A bon entendeur …
Taxis
Les taxis sont des attrapes touristes internationaux et ça ne fait pas exception à Prague. Préférez-leur plutôt les transports en commun qui sont vraiment efficaces et qui quadrillent toute la ville. En plus les billets pour 24hrs sont à seulement 100 CZK (4€16) donc il faut être fou de ne pas en profiter.
Si vous avez vraiment besoin d’un taxi, demandez à un hôtel de vous en appeler un et convenez du montant à payer avant de débuter la course.
Conclusion

_MG_7817
Le tourisme de masse est certainement la cause principale de tous ces petits désagréments et je trouve ça bien dommage car ça ne donne pas envie de flâner ou de passer des heures assise dans un café à regarder les gens défiler car le centre de Prague n’a pas de vie propre, il ne vit que du tourisme.
Les boutiques ne m’ont pas plus fait envie, à moins que vous appréciez le cristal de bohème made in China ou les reproductions de Klimt sur des poupées gigognes (un artiste autrichien sur des poupées russes !).
Pour empirer le phénomène, Prague est une ville qui figure sur beaucoup d’itinéraires de voyages de groupe. Quand vous faites face à plusieurs troupeaux dans un lieu, c’est assez difficile d’apprécier le moment. Le côté positif est que lorsqu’on est polyglotte on peut profiter un petit moment des guides des groupes afin de mieux comprendre ce que l’on visite.

Je crois que pour vraiment profiter de la visite de Prague, il faut inévitablement planifier son voyage. C’est la première fois que je m’en veux de ne pas avoir tout prévu à l’avance alors qu’habituellement je déteste les voyages trop organisés. Dans cette ville, il faut vraiment de l’aide pour découvrir les artisans, les bons restaus, les bons plans …

J’avais acheté un guide National Geographic et c’est une catastrophe, il était trop général m’emmenant aux endroits les plus clichés et les adresses n’étaient même plus d’actualité.

 

 

 

Prix normal
Prix touriste
Prix exagéré
Bière
15
19-25
60-90
Glace
25
60
Plat au resto
39
129
320
Bouteille d’eau
7
35
60
Au moment de ma visite 24 CZK = 1 €

Du positif dès lundi prochain, parce que ça serait mentir de dire qu’il n’y en a pas!

 

 

19 Commentaires

  • Je suis bien d’accord avec toi, notamment au sujet des taxis. Pour ma part, lors de mon séjour dans la capitale tchèque, je me suis déplacée à pied et en tram, et ça a été bien agréable, d’autant que la ville n’est pas non plus exagérément étendue.

  • J’ai eu l’occasion de passer un week-end à Pragues en 2007 dans le cadre du boulot (boulot jeudi et vendredi, temps libre samedi et dimanche) et j’ai adoré !!
    Mais comme j’étais toute seule (pas de guide ni d’amis), j’ai marché sans arrêt et je n’ai visité que le château. Je prenais aussi tout mes repas à l’hôtel, payés par ma boite, donc je n’ai pas eu l’impression de me faire arnaquer.

    J’aurais aimé y retourner avec mon amoureux parce que j’en garde un chouette souvenir mais là, ton témoignage récent me donne nettement moins envie ; je déteste être traitée comme une touriste. :/

  • Refroidie! Ca fait longtemps que je voudrais aller a Prague mais la du coup ca redescend tout en bas de ma liste. Moi qui essaye d’eviter les cliches touristiques, cette ville n’est pas pour moi… Mais j’attends la suite car je suis sure que tu peux encore me faire changer d’avis 🙂

  • Bonjour, Dr CaSo m’a fait découvrir votre blog. Sûrement parce que je suis un étranger du côté de Prague… Désolé de lire que votre séjour fut parsemé d’embûches. Mais en même temps, je ne peux pas trop contredire. Tout comme pour Paris, je pense que Prague est victime de la « surtouristisation » (j’invente des mots, là). Donc oui, l’arnaque est facile, un peu à tous les coins de rues, malheureusement. Mais ça n’en reste pas moins une ville qui vaut le détour, une fois que l’on a détourné les pièges à touristes.
    Si jamais vous y retourner, faites-moi signe, je vous donnerai volontiers un coup de main pour essayer de vous faire passer un meilleur séjour 🙂

    • Merci pour la proposition, c’est sûr que j’y pense si j’y retourne. Ma soeur y est allée récemment et connaissait des locaux et du coup elle a eu une meilleure expérience que moi.

      Pour ma part c’est un comme si j’avais fait la tour Eiffel, les Champs Elysées et mangé rue de la Huchette!

  • Ça me rappelle la Thailande, pays dont finalement je n’ai pas un super souvenir à cause de tous les attrape-touristes qu’il y avait. C’était franchement pénible de se faire prendre pour un pigeons à tous les coins de rue, et c’était la première fois que ça nous arrivait sur une telle échelle. Pour moi, la Thailande restera « the scam country » même si certains coins sont très beaux.

  • J’avoue, je n’ai jamais vu autant de groupe de touristes, parapluie levé (superbe signe de ralliement !), qu’à Prague.
    Mais je n’ai pas été aussi « agressée » par ces petites arnaques et autres aléas des nouvelles destinations touristiques. Peut-être grâce à notre guide, Lonely Planet et à la préparation du séjour. J’espère que tu en as quand même gardé quelques bons souvenirs, pas trop amers. Car cette ville est tout de même magnifique.

  • J’ai fait un court séjour à Prague cet été, et j’ai été étonnée aussi du principe du « supplément photo » . Par contre, y compris à ND de Lorette, j’ai systématiquement été contrôlée sur le sujet dès que j’ai sorti pour APN, donc difficile de gruger ( alors qu’en Italie, j’avais été choquée que dans certaines églises, l’entrée soit payante ET les photos interdites !)

  • Waow, ça fait réfléchir tout ça … Bon, j’avoue que je ne brûle pas d’aller à Prague, mais je ne pensais pas que l’industrie du tourisme frappait si fort là-bas ! Merci pour tous ces petits conseils qui pourraient se révéler fort utiles.

Répondre à Kaellie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *