Josefov, le quartier juif de Prague


Notice: Undefined variable: standard_size in /home/boeingbl/www/wp-content/themes/simplemag4/formats/format-standard.php on line 25
Après mon premier samedi à Prague, je me suis baladée sans trop regarder où j’allais et mes pas m’ont guidée vers Josefov, le quartier juif.
 

J’y suis arrivée vers 19h00 soit après que la plupart des groupes organisés aient quitté la ville. J’ai eu les petites rues pavées de ce quartier à moi toute seule. Franchement un très bon moment, mais il m’a fallu ensuite m’éloigner pour trouver à manger.

Josefov-7471
Je suis retournée dans ce quartier le lendemain car je voulais vraiment voir le vieux cimetière juif. J’ai dû attendre en ligne pour acheter mon ticket, mon tour arrivé j’ai acheté le billet à 300 CZK qui inclut plusieurs sites étant liés à l’histoire juive de Prague, regroupés sous le bannière du musée juif.
Josefov-7607
J’ai aussi payé le supplément photo pour le cimetière (les photos sont interdites dans les autres monuments) et j’ai l’impression d’avoir vraiment été pigeon pour le coup car tout le monde dégainaient leurs appareils autour de moi.
Josefov-7611
Ceci étant dit, le cimetière juif est une curiosité à voir, il a été en utilisé dès la moitié du 15e siècle jusqu’à la fin du 18e siècle. Selon le musée juif, il y a 12 000 pierres tombales entassées dans ce cimetière mais le nombre de morts y reposant est inconnu. 
Josefov-7616

En effet, comme est interdit par les coutumes juives de détruire les tombes et surtout le monument funéraire de ses co-religionaires, on a préféré mettre des couches de terre successives pour élargir le cimetière lorsque la place venait à manquer. A certains endroits, ils ont décompté jusqu’à 12 couches d’inhumations!

Josefov-7618

Les juifs se sont installés à Prague dès le 10e siècle et y ont vécu leur premier pogrom en 1096, date de la première croisade. Peu après, le ghetto juif a été entouré de murs et son expansion a été ainsi limitée. Ce n’est qu’en 1781 que les juifs ont eu le droit d’habiter hors des murs de Josefov et c’est peu après que le cimetière fut fermé.

Josefov-7627

D’ailleurs le quartier juif sera renomé Josefov (ou Josefstadt) en 1850 en l’honneur Joseph II du Saint-Empire Germanique qui proclama l’édit de tolérance en 1781 qui conférait plusieurs droits aux juifs dont celui de ne plus porter de signes distictifs, de construire des lieux de culte, …

Josefov-7629

Les vieux bâtiments de la ville juive ont été rasés entre 1893 et 1913 en émulant le baron Haussmann qui nettoyait et aérait Paris à la même époque. Seuls six synagogues, le vieux cimetière et l’hôtel de ville ont survécu aux démolitions.

Josefov-7633 Josefov-7637

Pour en revenir au cimetière, son habitant le plus célèbre est sans doute le Rabbi Loew (1512-1609) un grand esprit scientifique et théologique qui serait à l’origine de la légende du golem.

Josefov-7644

L’instinct primaire du photographe étant de saisir seulement les plus beaux côtés d’un lieu, je dois tout de même vous faire part de la prochaine photo.

Josefov-7640

Car l’endroit perd définitivement de son charme et de sa zénitude quand un groupe de voyageurs organisés vous bloquent l’étroit sentier sillonnant entre les tombes.

Il vaut mieux doubler ces groupes ou encore mieux attendre qu’ils passent en savourant un peu plus longtemps sa visite du cimetière.

Josefov-7650 Josefov-7655

Pour ce qui est du reste des bâtiments qui comprennent le musée juif je dois dire que j’ai moyennement apprécié la visite. Les objets et les textes étaient présentés dans de vieux caissons en bois auxquels il était difficile d’accéder étant donné la foule. En plus, certaines explications présupposaient un certain niveau de connaissance de la religion juive ce qui n’est malheureusement pas mon cas.

C’est dommage car une muséographie plus moderne aurait sans doute mieux mis en valeur la riche histoire de la communauté juive de Prague.

Josefov-7659
La magnifique synagogue espagnole

Le musée accueille aussi des objets de culte venant de plusieurs pays d’Europe qui avaient été accumulés et rassemblés à Prague par les nazis et dans l’espoir d’y créer un musée en mémoire de ce peuple qu’ils essayaient de faire disparaître. C’est sans doute grâce à cette volonté sinistre que les vestiges de Josefov ont été sauvegardés durant l’occupation allemande.

Malheureusement la grande majorité de la communauté juive de Prague à été déportée et a trouvé la mort au camp de Terezin durant la deuxième guerre mondiale.

Sur une note plus positive, la fin du régime communiste a contribué a donner un essor à la communauté juive qui se réapproprie tranquillement le quartier de Josefov.

Josefov-7663

Après cette visite très fatigante, j’en ai profité pour manger un peu chez Bakeshop un petit café pas trop cher où le service était agréable et les produits étaient frais. Pour ma part, j’avais choisi un bagel aux oignions accompagné d’humus et d’un café au lait. Si ma mémoire est bonne, ça m’avait coûté moins de cinq euros.

23 Commentaires

    • J’ai eu de la chance car le premier coup j’étais presque seule lorsque j’ai visité, c’est seulement quand je suis retournée sur mes pas pour voir le mémorial que j’avais oublié que je suis tombée dans un ou deux groupes!

    • Il était un peu sec de mémoire. Étonnamment j’ai trouvé au moins un endroit à Paris où ils sont pas mal mais bon ce n’est pas des Montreal’s style!

      Je pense bien que Prague te plairait !

  • Je crois que je ne suis jamais rencontrée dans une synagogue… ça doit être l’un des seuls lieux de culte où je ne suis pas allée, car je suis rentrée dans des temples, des mosquées, des églises etc.!

    J’ai déjà vu des suppléments photos dans des églises ou des musées, mais jamais pour un cimetière. Bizarre! Au Mexique, c’est seulement les caméras qui sont visées.

    • Je ne suis même pas certaine d’avoir visité d’autres synagogues avant celles-là. Celles à Paris ne sont pas aussi ouvertes que les églises à cause des mesures de sécurité 🙁

      J’aime pas trop les endroits qui demandent des suppléments photos mais j’aime mieux payer que l’interdiction d’office!

    • C’est vrai que c’est généralement joli. J’ai eu de la chance par contre parce que j’ai eu tout de même quelques minutes toute seule!

  • Tes photos sont très belles. Par contre je pense que l’étoile jaune est une invention nazie d’il y a seulement 70 ans.
    Avant on forçait les Juifs à porter la rouelle il me semble.
    si tu es intéressée par la culture juive alors tu peux visiter le Musée Juif d’Amsterdam, qui est à l’intérieur d’une ancienne synagogue et très bien fait il me semble pour les explications.

    • Merci de la précision, j’aurais dû mieux vérifier mes sources … je vais modifier mon article ce soir.

      Je penserai à ce musée si j’ai la chance de retourner à Amsterdam 🙂

  • J’ai une amie qui m’invite a aller la voir là bas a Prague
    j’y suis jamais allée je parle pas anglais ni allemand ni autre langue.
    J’ai que ma carte d’identité.
    g regarde les billets d’avions c’est pas donner quand meme au départ de Paris.

    J’adore tes récits de voyage, j’aimerai bien partir en vadrouille avec toi moi.

    • Mais allez fonce, vas-y! Surtout si tu as le logement fourni ça vaut la peine. Je crois qu’il ne faut que la carte d’identité car c’est dans Schengen. Je crois que tu peux trouver des billets entre 100 et 200€.

      Il faudrait bien se rencontrer un jour 🙂

  • Je suis sans doute assez débile, mais j’adore les cimetière de ce style là 🙂 J’ai l’impression de me répéter de post en post mais Cynthia j’ADORE tes photos!! 🙂

    Ouais, j’irais bien faire un tour à Prague 🙂

  • Ce cimetière est tout à fait étonnant… quant au quartier, j’en garde un agréable souvenir, pour peu que l’on puisse un peu s’éloigner du flot de touristes…

  • Très belles photos ! J’ai visité Josefov il y a quelques années aussi et c’est un des temps forts de toute visite de Prague, je crois. Et au risque de répéter ce qu’on déjà dit les autres, tes photos sont vraiment à tomber par terre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *