Paris versus Montréal : on ne dit pas …

Paris versus Montréal : on ne dit pas …
Akira n'a pas de problèmes de langue !

Depuis que je suis arrivée à Paris, j’ai appris que certains mots qu’on utilisait à Montréal sont incompris. Je ne crois pas à l’explication que les Français ne nous comprennent pas parce que les Québécois parlent un mauvais ou un vieux français. C’est seulement que culturellement l’emploi de certains mots sont préférés à d’autres.

Ainsi, pour ne pas passer pour une extra-terrestre, j’ai appris quelques mots qui me permettent de me fondre dans la masse parisienne. Voici la liste que tous les Québécois qui voyagent à Paris doivent étudier avant leur départ.

MontréalParis
ExcusezPardon
ChocolatinePain au chocolat
Pas pirePas mal
Patates piléesPurée de pommes de terre
CaféCafé allongé
Faire ses commissionsFaire ses courses
CokeCoca
BleuetMyrtille *
Bas **
Chaussette
Blé d’IndeMaïs
ChandailPull (prononcé P-ü-lle)
FêteAnniversaire ***
Prendre une marcheFaire une promenade
Salut la gagneBonjour les gens (je trouve ça très moche et je ne le dis jamais)
LavalloisBeauf
CellulairePortable
SûrAcidulé
MauveViolet
Camisole ****
Débardeur

* Comme Frankonorsk l’a souligné dans les commentaires, le bleuet ressemble beaucoup à la myrtille, mais ce n’est pas la même variété de baies. Par exemple, la chair du bleuet est blanche et celle de la myrtille d’un rouge violacé.

** En France, lorsque l’on dit bas, ils comprennent bas de nylon.

*** En France, beaucoup de gens ont à la fois une fête et un anniversaire. L’anniversaire coïncide au jour de la naissance. Quant à la fête, chaque jour calendaire correspond à des Saints. Par exemple, aujourd’hui le 21 septembre est le jour de Saint-Mathieu. C’est la fête de tous les Mathieu. Malheureusement, il n’y a pas encore de Sainte-Cynthia donc je n’ai pas de fête.

**** On s’est souvent moqué de moi quand j’ai utilisé le mot camisole. Pour les Français, ça veut dire camisole de force!

2 Commentaires

  • C’est là le genre de problème auquel sont confrontés bien des ‘provinciaux’ (ou Belges ou Suisses) également… Le vocabulaire change d’une région à l’autre… Il n’y a qu’à voir la tête d’une boulangère parisienne quand on lui demande un schneck…

  • On dit également chocolatine à Toulouse 🙂 Quant aux bleuts, je ne suis pas certain que se sont réellement des myrtilles. Du moins, même si les deux espèces sont voisines, les fruits sont bel et bien différents.

Répondre à Frédéric Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *