La Traversée de la ville de Michel Tremblay

Lire au lit
(cc0) photo d'illustration

Dès que j’ai ouvert ce roman de Michel Tremblay, je savais que j’allais passer une nuit blanche en sa compagnie. C’est la suite de La Traversée du continent et l’on retrouve Rhéauna, la future grosse femme, à Montréal aux côtés de sa mère. Maria Desrosiers a quitté les États-Unis où elle travaillait dans une usine à cause de sa grossesse. Elle a rappelé Rhéauna de la Saskatchewan, où elle vivait dans un cocon composé de ses grands-parents et de ses sœurs, pour qu’elle s’occupe de son frère à venir.

Le roman est un chassé-croisé entre les rêves brisés de l’une et de l’autre. Rhéauna rêve de retrouver la Saskatchewan et sa fratrie, et de l’autre côté Maria tente de recoller les morceaux de sa vie. À travers cette histoire située dans le Montréal de 1912-1914, j’y retrouve les souvenirs de ma grand-mère. Elle qui a travaillé chez Morgan en s’y rendant chaque matin en tramway, à l’ouest de la rue St-Laurent où personne ne parlait français. J’y reconnais aussi les histoires de familles écoutées dans l’entrebâillement d’une porte alors que je devais dormir depuis longtemps. C’est également d’interminables soirées en famille qui invitent à la fois à la chicane, aux fous rires et aux confidences.

Michel Tremblay a toujours sa facilité prodigieuse à recréer le Montréal des années passées. Il réussit cela grâce à une langue typique qui met de la couleur au récit sans toutefois en abuser. Ce que j’aime surtout c’est ses femmes fortes, bien que souvent abîmées par la vie, qui ne baissent jamais les bras. Michel Tremblay écrit mon Montréal, mon Québec et le lire d’ici c’est vivre ma vie de Montréalaise par procuration.

J’attends avec impatience la suite, La Traversée des sentiments où Rhéauna rencontrera son Gabriel et où les tricoteuses réapparaîtront.


Le roman La Traversée de la ville de Michel Tremblay

Roman La Traversée de la ville de Michel TREMBLAY
chez Leméac/Actes Sud (2008)

1 Commentaire

  • Superbe trilogie ! J’ai acheté « La traversée des sentiments » sur St Denis lors de mon dernier séjour à Montréal, il venait de sortir de presse. Je l’ai dévoré aussitôt !
    Vivement le prochain ouvrage de M. Tremblay…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *