Deux mois de confinement, plusieurs autres à venir

Promeneurs de Mercier au temps du Covid-19

Ça fait déjà deux mois que je suis cloîtrée à la maison. Je pensais que c’était pour me donner l’occasion d’optimiser mon temps et faire plein de choses.  Finalement, je travaille tellement que je n’ai pas de temps libre en plus. Mes journées de travail sont non-seulement plus denses à cause qu’il y a peu de distractions, mais j’ai aussi fait beaucoup de temps supplémentaire pour aider à boucler les délais.

Au début j’avais l’impression d’être tout le temps en train de travailler, mais j’ai fini par apprendre à me mettre des limites. Ce n’est même pas quelque chose qui m’était imposé, c’est juste qu’au début je travaillais avec mon propre laptop et j’avais du mal à ignorer les courriels le weekend. Parfois, j’ai envie de m’avancer lors des jours de congé comme certaines semaines ont été vraiment intenses.

Ça va bien aller - Montréal

Au moins, j’ai la chance de travailler et de continuer à percevoir mon salaire. En septembre, mon contrat prendra fin et je ne sais pas si ça sera facile de trouver quelque chose d’autre. C’est la grande inconnue ! En prévision, j’économise un max.

Il y a peu de chance que je puisse retourner au travail avant le mois de septembre. J’espère que j’aurais l’opportunité de revoir au moins une dernière fois mes collègues !

En ce moment, je sors environ une fois par semaine uniquement pour faire l’épicerie et les vacances d’été s’annoncent assez tranquilles. On verra comment toute cette situation évolue, mais je me vois mal voyager au Québec si la contagion est toujours importante à Montréal et qu’on ne peut pas fréquenter des gens hors de notre foyer. Avant tout ça, je pensais louer un chalet avec ma mère pour deux semaines comme mon mari n’a pas de vacances.

Akira dans la voiture

Akira, quant à lui, va exceptionnellement bien. J’ai oublié d’aller chercher ses médicaments au début du confinement et j’ai trouvé qu’il était en meilleure forme. J’ai poursuivi l’expérience quelques jours de plus et je trouve que la différence est impressionnante. Il cours, joue et mange à nouveau. Il est aussi bien moins désagréable (à un moment il aboyais tout le temps).

Est-ce que ses problèmes récents étaient dû à des effets secondaires de ses médicaments ? Je pense que oui, j’attends que les vétérinaires ouvrent à nouveau pour en discuter. En tous les cas, je suis contente de le regarder dormir dans son panier pendant que je travaille.

 

Étiquettes
, ,

6 Commentaires

  • J’ai l’impression we lire mon quotidien ! Sauf que j’ai perdu mon emploi il y a un mois, et on peut pas dire que le marché soit vaste pour une immigrée en temps de covid à Montréal. Mêmes questionnements pour toi que cet été… On aimerait aller au chalet car on en peut plus du confinement à Montréal, mais en même temps on a envie de mettre en danger personne, nous ou les autres… Est-ce qu’on rentre chez nous, alors ? C’est fou, quand même.
    J’espère qu’Akira sera de plus en plus lui-même ! Ça fait bizarre de le voir avec autant de poils blancs, je crois que je te suivais déjà quand il était petit ! 🙂

    • En plus, c’est que je n’ose pas réserver. J’ai peur de me sentir obligée d’y aller si je réserve et de passer mon temps à être stressée si la situation n’est pas top !

      Kiki va avoir treize ans en septembre, c’est fou combien le temps passe vite !

      J’espère que tu vas retrouver quelque chose, tout le monde ne pourra pas rester fermer tout le temps. J’imagine quand même qu’il va y avoir de nouveaux besoins, par contre il va y avoir plus de compétition pour les postes 🙁

  • Je mesure à quel point notre confinement est différent, parce que tout est à l’arrêt à Ottawa, mais je n’ai pas peur du tout de sortir et je passe beaucoup de temps dehors. On a de la place!

    Par contre, ce sont les mêmes inconnues pour le travail et tout le reste :-/

  • Je vois qu’on partage le même sens du télétravail, avec sa tendance à déborder sur l’environnement et le temps personnels. Je canalise mieux qu’au début mais ce n’est pas évident tous les jours.

    Pour les vacances, je ne sais pas si on pourra voyager cette année mais j’ai mis des options annulables par ci, par là… Rien de concret (et pas question de prendre de risques inutiles) mais qu’est-ce que ça fait du bien au moral ! J’espère que tu pourras tout de même prendre un break sans stress.

    Et ce cher Akira qui suit son bonhomme de chemin. Je réalise qu’il a le même âge que ma petite chienne qui se fait opérer demain. L’âge et la santé font deux à présent… Mais leur présence change tellement de choses (en bon) à nos quotidiens.

    Heureuse de te lire, Cynthia 🙂

  • J’ai repris le boulot à temps plein et je t’avoue que ça fait du bien de sortir à nouveau, malgré que mes balades d’après-midi me manquent. Moi aussi j’aimerais louer un chalet, maintenant que c’est disponible… je cherche en ce moment.

Répondre à Isa Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *