Farniente en Grèce, nos premières vacances en tout inclus

L’été dernier, après être partie seule à l’aventure en Finlande, nous avions décidé de partir en amoureux pour des vacances en club, et ce pour la première fois. Nous avions choisi un tout inclus parce que nous étions tous les deux très fatigués, Réjean à cause de la création de son entreprise et de mon fameux syndrome du canal carpien m’empêchait de dormir correctement.

Pour faire le tri entre les différentes offres d’hôtels tout inclus sans y passer des heures, nous sommes allés dans une agence de voyages. Oui, à l’heure d’internet nous avons tout même préféré aller voir des professionnels parce qu’ils ont des connaissances que les voyagistes en ligne n’ont pas. C’était important pour nous de trouver un hôtel en Europe et qui laissait, avant tout, place à la détente. Nous souhaitions rester en Europe pour éviter les longs vols, garder nos Euros et être assurés avec notre carte européenne d’assurance maladie.

J’avais plutôt en tête de partir à Lanzarote dans les îles Canaries grâce à Khlauda qui en a si bien parlé, mais la dame de l’agence voyage nous a convaincus de prendre un séjour en Grèce.

Verdure Barceló Hydra Beach Resort

Barceló Hydra Beach Resort à Thermisia

Après avoir expliqué tout ce que nous recherchions, incluant notre budget, à l’agente de voyage, elle nous a proposé le Barceló Hydra Beach, un hôtel cinq étoiles situé à 175 km d’Athènes dans un endroit peu fréquenté de la péninsule du Péloponnèse. Nous avions hésité à choisir cet hôtel à cause du trajet en bus de 2 h 30 qui le sépare de l’aéroport, mais finalement ses prestations et la promesse de tranquillité nous ont convaincus. Quel bon choix cela fut!

Après l’éprouvant vol nolisé et un long trajet de bus, nous sommes arrivés au milieu de la nuit dans un état d’épuisement total. Dès la descente du bus, nos valises ont été prises en charge : interdiction de les toucher, car on nous les livre à la porte de notre chambre en mini cart. Les employés de la réception étaient d’une vitesse exceptionnelle, les vacanciers des deux bus sont repartis avec leurs clefs en quelques minutes. À cause des horaires de vol, nous n’avions pas encore mangé et l’hôtel avait eu l’aimable attention de laisser de la nourriture à notre disposition.

Barcelo-Hydra-Beach-8
Olives au Barcelo Hydra Beach

Ce n’est que le lendemain que nous avons découvert l’hôtel au grand jour. WOW! Les jolis bâtiments maculés de blanc étaient entourés d’une végétation foisonnante. Les installations étaient modernes et bien entretenues. On ne savait pas à quoi s’attendre dans un resort tout inclus, mais la beauté du lieu dépassait nos espérances.

Lobby de l'hôtel Barceló Hydra Beach
Pommegrenande dans le jardin de l'hôtel
Eau bleue de la Mer Égée

La seule chose qui manquait un peu de cachet était notre chambre qui était correcte, mais très standard. Je n’ai pas pris de photos, mais elle était identique à celles du site internet de Barceló. Le matelas était dur comme de la roche, mais on n’a rien dit à la réception. Si nous l’avions fait, ils auraient peut-être pu nous proposer une solution. Nous avions payé un léger supplément pour avoir la vue sur la mer et c’était agréable lorsque nous étions sur notre balcon.

Petit dejeunner au buffet all inclusive du Barcelo

D’ailleurs, on voyait la mer de partout, même de la salle à manger et de sa grande terrasse. Nous avions peur de ne pas aimer les repas du tout inclus, mais c’était plutôt bon. Il y avait un comptoir à salade où l’on trouvait une délicieuse tapenade et du fromage fêta ainsi qu’une panoplie de fruits frais. Comme il y avait beaucoup de clients italiens, il y avait un large choix de pâtes, mais ce comptoir était pris d’assaut à chaque repas. La seule chose que j’ai été incapable de manger était les desserts qui n’étaient pas du tout à mon goût (beaucoup de crème au beurre). Tant mieux pour ma ligne!

Niveau activités au Barceló Hydra Beach, il n’y avait pas grand-chose à faire hormis la piscine et la mer. Les quelques animations se déroulaient en italien. Je n’ai pas à me plaindre parce que ce n’est pas ce que l’on recherchait. Vers la fin du séjour, je me suis retrouvée sans lecture et là ça a été la catastrophe! Il y a une petite boutique près de la piscine, mais il n’y avait pas de magazines en français ou en anglais.

Eau cristalline d'Hydra Beach
Plage de Thermisia

Quant à la plage de l’hôtel, l’agence de voyages nous avait bien avertis que c’est une plage en « litière de chat » (très vendeur). Certes, le sable n’était pas fin, mais ce n’était pas désagréable d’autant plus que l’eau était transparente. J’avais comme idée d’y apporter mon masque et mon tuba, mais ils sont, hélas, restés à Paris.

Plage privée de l'hôtel Barcelo

Est-ce que c’est bien les vacances en tout inclus?

Quand j’avais 17 ans, j’étais partie en République Dominicaine et il y a des moments où je m’emmerdais ferme. Près de 15 ans plus tard, j’ai changé d’avis.

Alors que j’étais adolescente, passer une semaine sans responsabilités c’était normal, maintenant que je suis adulte c’est super rare! J’ai bien aimé me sentir libre, sans avoir à faire les courses, ni le ménage ou les repas. Au Barceló Hydra Beach, on s’occupe de tout cela à votre place. J’ai trouvé ça merveilleux de pouvoir se reposer de cette façon pendant toute la semaine. Par contre, je n’y serais pas restée plus longtemps. Si c’est bien de se détendre pendant un certain temps, après ça devient long.

Un air de vacances en Grèce

Ce que j’ai moins aimé, c’est que les vacances en club ne permettent pas de découvrir un nouveau pays. L’hôtel n’est pas une prison, mais comme on y trouve tout ce dont on a besoin, on a tendance à vouloir y rester. On y mange une nourriture standard, le personnel est international et on y parle l’anglais. Le Barceló Hydra Beach aurait pu êtree trouver dans n’importe quel autre pays d’Europe et ça n’aurait pas changé grand-chose à notre expérience.

Je me suis parfois sentie coupable de ne pas avoir envie d’explorer les alentours, on a donc fait une excursion en bateau dont je vous parlerai plus tard.

Coucher de soleil sur la Mer Égée
Cocktail all inclusive à l'hôtel

J’ai aussi aimé ne pas avoir à m’inquiéter du budget. On allait prendre l’apéro chaque soir au bord de la mer, chose qu’on ne se serait peut-être pas permise si l’on avait dû payer les verres chaque fois.

Avec les vacances en tout compris, on règle le séjour avant de partir, selon son budget, et après il n’y a plus de raisons de sortir son porte-monnaie. Du coup, l’aspect financier est maîtrisé sans aucun effort.

À noter, le Barceló Hydra Beach avait une drôle de conception du tout inclus avec des prestations incluses et d’autres non. Par exemple, les cocktails inclus étaient seulement ceux proposés sur la carte du jour. Les cafés et les cappuccinos étaient inclus, mais pas les cafés froids. Heureusement, c’était bien annoncé, mais c’était parfois frustrant.

Plage du resort

Un point énervant des vacances en club, c’est les gens qui se réveillent à cinq heures du matin pour étendre leurs serviettes sur les transats devant la piscine et la mer. N’ayant pas ce réflexe de crétin, nous sommes souvent arrivés dans une piscine presque vide où tous les transats avaient été réservés. C’est assez frustrant surtout que si personne ne faisait ça, il serait plus facile de changer de place au grès de ses envies.

Plage de Thermisia

En conclusion, on a été satisfaits de notre séjour en Grèce. L’hôtel convenait vraiment à ce que l’on recherchait et j’ai eu l’impression d’être une vraie privilégiée dans ce superbe cadre. Je crois que nous retournerons dans un tout inclus dans le futur, mais nous ne sommes pas pressés de le faire. C’est un type de séjour agréable, mais qui ne remplacera pas les voyages découverte.

Laisser un commentaire

En résumé, mon avis sur le Barceló Hydra Beach

Les +

  • J’ai trouvé le prix en adéquation avec les prestations
  • Nourriture de bonne qualité et variée, c’était super de manger sur la terrasse face à la mer le soir
  • Lieu invitant à la tranquillité (il y a un spa que je n’ai pas essayé)
  • Le cadre de l’hôtel est super beau
  • L’âge moyen des autres clients était plutôt élevé (+30 ans), c’était calme
  • Les chambres sont éparpillées et il y a plusieurs bungalows, on ne se sent pas empilés
  • La propreté était irréprochable
  • Les crétins qui réservent les transats avec leurs serviettes (c’est malheureusement universel)
  • La literie n’était pas confortable
  • Les bâtiments sont très éloignés les uns des autres, ce qui peut être compliqué pour les gens à mobilité réduite
  • À 2 h 30 de bus d’Athènes sur des routes à flanc de montagne. Si vous avez le mal des transports, prenez deux cachets et espérez pour le mieux.
  • La formule tout inclus qui ne l’est pas vraiment

En résumé, mon avis sur les vacances en tout inclus

Les +

  • On détermine son budget à l’avance, il n’y a pas de risque de le dépasser
  • On laisse derrière nous nos tâches quotidiennes, pas besoin de lever le petit doigt sur place
  • C’est bien pour se reposer
  • Avec l’aide de l’agente de voyage, nous avons trouvé exactement ce que l’on cherchait

Les —

  • Les crétins qui réservent les transats avec leurs serviettes (ça vaut une troisième mention)
  • On n’a pas l’impression de découvrir un nouveau pays
  • Le contact avec les autres voyageurs est constant, il y a toujours du monde partout
  • On ne découvre pas le pays hôte
  • Je n’ai pas du tout aimé les vols charters qui ont eu plusieurs heures de retard tant à l’aller qu’au retour et qui nous ont fait voyager dans des avions peu confortables. En plus, on ne choisit pas les horaires.

16 Commentaires

  • le dernier tout inclus en hôtel remonte pour ma part lorsque j’étais enceinte de ma 2ème fille (il y a TRES longtemps) et jamais nous n’avons renouvelé l’expérience, je préfère mille fois organiser mes vacances! (ta photo près du bord de mer montre la concentration humaine que je n’aime pas) mais tu as raison, ça doit être reposant, parce qu’il n’y a rien à faire (voir ton avant dernier billet) bonne soirée! bises de Bretagne

    • Ha pour ça, la concentration est élevée mais quand même moins que sur certaines plages françaises l’été! Je pense qu’on aurait moins apprécié ce type de vacances cette année mais comme on était tous les deux au bout du rouleau l’année dernière, ça a été parfait!

  • Des échos que j’avais des voyages all-in, c’est une formule qui, perso, ne m’attire pas plus que ça… Si il est sûr que c’est l’assurance de n’avoir à penser à rien, le all-in, ça n’inclut pas toujours tout et c’est parfois frustrant car certaines limites sont illogiques. Et puis, les horaires de vol charter, pfff. C’est comme pour tout, à chacun de trouver la formule vacances qui lui convient.

    • Je me demande s’il y a certains tour opérateurs qui sont plus raisonnables au niveau des horaires de vol et de la ponctualité ? Mais oui, c’est quelque chose que je n’ai pas du tout aimé!

  • Jamais tenté, car ce n’est pas du tout ma conception du voyage. Ceci dit, je te rejoins sur le fait que si on veut se reposer dans un beau décor, c’est une expérience tentante. Je culpabiliserais de ne pas visiter le pays, je crois… alors il me faudrait une destination un peu « plate », où je ne regretterais pas le farniente!

    • Bien que la Grèce n’est pas une destination plate, nous étions dans un coin reculé avec absolument rien autour de l’hôtel, sauf l’île d’Hydra l’autre côté de la Mer. Après, il y avait des courageux qui sortaient tous les jours malgré les 40°C avec une voiture louée mais je crois que niveau budget ce n’est pas super parce que le tout inclus coûte quand même plus cher que des petites chambres d’hôtes.

  • Hahaha c’est des roublards ceux qui réservent les transats, comme ça. On voit les habitués du All Inclusive :D. Après, tu as le choix entre pester ou rejoindre le mouvement…

  • Des fois je me sens vieille et je me dis que je tenterais bien le tout inclus. D’ailleurs, les premières lignes de ton article m’ont fait un peu rêver… Puis voici tes points négatifs, et j’avoue que là ça me refroidit pas mal 🙂 C’est pas encore pour moi, je pense que j’opterais plutôt pour la farniente pas toute incluse ! 😀

    • Je pense que c’est bien quand on est vraiment au bout du rouleau, sinon comme tu dis la farniente pas tout incluse est certainement mieux 🙂

  • Au-delà du récit de ton expérience perso, j’adore l’idée de faire un article sur « un type » de vacances ou de voyage. Je m’intéresse de plus en plus à ce genre de publications, que l’on trouve aussi parfois dans la presse. Ton bilan est clair et bien argumenté : on est très très loin des reportages bourrin de la TV qui grossissent le trait à outrance, dans un sens ou dans l’autre.
    A titre personnel, je n’ai jamais séjourné en All Inclusive mais je pense que ça peut être très agréable à condition de bien choisir l’endroit (éviter les promos trop alléchantes), et le moment (il faut en avoir besoin et envie).
    Ce que tu racontes sur les crétins qui étalent leurs serviettes dès 5 h du matin m’a bien fait penser à un petit bouquin (sur les touristes insupportables) satirique de phrases réellement entendues en voyage, que j’avais acheté : le crétin qui squatte les meilleures places y figure !
    Deux baffes !

    • Elles sont bien méritées les baffes 😀

      On a eu de la chance car on a bien été orientés. Les passagers de notre vol charter étaient dispatchés dans cinq ou six resorts différents et je peux te dire que j’étais vraiment contente des gens qui nous accompagnaient parce que dans certains bus ça ressemblaient plus à une émission de télé-réalité qu’autre chose !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *