Je suis venue te dire que je m’en vais (bis)

Je suis venue te dire que je m'en vais

Ce n’est pas un billet que j’ai envie d’écrire, mais je dois encore abandonner tout contact avec les ordinateurs pendant quelques semaines… ou quelques mois. Il y a trois semaines, une douleur étrange est apparue dans mon bras droit (toujours le même) et depuis elle ne cesse d’évoluer. J’ai tenté d’être optimiste en maintenant mes activités, mais force est de constater que je dois abandonner — pour le moment — tout ce qui me plaît : cours de design textile, peinture, dessin, photo, sport… Même le travail : j’ai voulu y rester autant que possible, mais j’ai bien dû me rendre compte que cette volonté est illusoire.

Sur une note plus positive, je suis vraiment reconnaissante envers le système de santé français et de tous les soins disponibles en région parisienne. En trois semaines, j’ai vu mon médecin traitant trois fois, passé un scanner et vu un neurologue. Au Québec, ça aurait été impensable d’avoir des rendez-vous aussi rapidement!

J’ai découvert une super adresse pour tous les malades parisiens : Centre de Santé Square de la Mutualité. C’est une clinique qui réunit toutes sortes de spécialistes qui pratiquent en secteur 1 sans dépassement d’honoraires. En plus, ils font le tiers payant. Donc si vous avez une mutuelle, il n’y a aucuns frais à avancer. J’ai beaucoup aimé pouvoir prendre rendez-vous le matin et passer mon scanner l’après-midi alors même que l’on me parlait de délais de deux semaines dans les centres près de chez moi.

Une autre adresse bien pratique c’est doctolib.fr que j’ai connue grâce à mon généraliste avec qui l’on peut prendre rendez-vous sur internet. Sur ce site, on peut rechercher une spécialité médicale couplée à un lieu et il en ressort une liste de médecins ainsi que leurs prochaines disponibilités. Ça permet d’avoir des rendez-vous rapidement sans devoir appeler une flopée de cabinets médicaux. En plus,on sait immédiatement si le médecin pratique en secteur 1 ou 2, les moyens de paiement acceptés, parfois le tarif, l’adresse et permet même d’ajouter le rendez-vous sur son agenda Google ou iCloud.

Donc voilà, je vous abandonne à défaut d’avoir trouvé un scientifique fou pouvant me greffer un bras bionique. J’espère pouvoir revenir rapidement — je vais tout faire pour — mais il va falloir le temps qu’il faudra.

23 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *