Cabane à sucre, fait maison

Repas de cabane à sucre maison

La cabane à sucre c’est une grande tradition québécoise du printemps où on se retrouve dans des bâtiments plus ou moins sommaires pour manger des produits d’érable.

Pourquoi seulement au printemps? Parce que c’est seulement à ce moment que l’on peut récolter l’eau d’érable qui est produite lorsque l’arbre se régénère après l’hiver. L’eau en elle-même est déjà légèrement sucrée lorsqu’elle sort de l’arbre.
Sugar Shak-2
Oreilles de Christ (Couenne de lard frite, beurk!)
Quand j’étais petite, mon père avait décidé d’entailler un arbre derrière notre chalet et en avait récolté l’eau d’érable. Il voulait nous montrer comment on faisait le sirop à partir de la sève. C’était une très mauvaise idée car ça a pris plusieurs heures à bouillir et le sucre s’était déposé partout dans le chalet, il ne restait plus un centimètre qui ne collait pas!
Quelques années plus tard, nous étions allés chez un grand-oncle qui possédait une petite érablière. Là-bas on a pu vraiment voir comment ça se déroulait mais surtout goûter à toutes les étapes de la production du sirop d’érable.
Sugar Shak-3
Du bon jambon … va falloir qu’on en trouve à Paris
Je dois dire que je ne suis pas vraiment fan des cabanes à sucre commerciales car on y est souvent mal assis et pressés par le service. En plus ça coûte assez cher bien que ce qu’on y mange reste assez simple et pas toujours bon.
Et puis le gros problème pour mon père, un des grand cheap de ce monde, c’est qu’on ne mangeait pas assez pour son argent. C’est quand même bourratif comme repas alors après une assiette on avait de la difficulté à en avaler plus.
Sugar Shak-4
Cornichons sucrés
Ma grand-mère a fini par être écoeurée d’y aller et a instauré la tradition des repas de cabane à sucre pour Pâques. C’est bien meilleur et ça nous permet de prendre notre temps pour manger ensemble. En plus, on a du vin sur la table et même du Champagne cette année!
Sugar Shak-5
Assiette typique avec des bines dans le fond (haricots avec mélasse et sirop d’érable)
En gros lors d’un repas, on doit mettre des patates bouillies, du jambon, de l’omelette, des fèves au lard et des oreilles de Christ dans son assiette. Après pour ajouter la touche cabane à sucre, il faut arroser ça copieusement de sirop d’érable. Pour cause de psychose alimentaire, je préfère garder mon assiette nature et j’étais la seule à ne pas prendre part à cette orgie de sirop.
Sugar Shak-6
Des cretons (tartinade à la viande, le plus souvent porc et veau)
Pendant ce repas j’ai pu passer du bon temps avec la famille du côté de ma mère, il ne manquait que mon cousin que je n’ai pas revu depuis un bail. Le malheureux habite en zone touristique et le magasin où il travaille reste ouvert en tout temps … même à Noël. J’espère seulement qu’il vienne me visiter à Paris surtout que je suis curieuse de voir son portfolio car Monsieur est un artiste.
Sugar Shak-7
Tire sur neige
Pour dessert nous avons eu des crêpes que nous avons arrosées de sirop d’érable. Comme j’étais trop occupée à les déguster, j’ai oublié de les prendre en photo mais bon elles sont pareilles que celles que l’on trouve en Fance. Une chance, je me suis rappelé de photographier le couronnement du repas: la tire.
Sugar Shak-8
La tire c’est du sirop d’érable chauffé à 113,5 °C. La consistance est augmentée et c’est pour cette raison que la tire reste en surface quand elle est déposée sur la neige. Une fois que la tire a été refroidie, il suffit de l’enrouler autour d’un bâton ou d’une cuillère et de la laisser fondre dans notre bouche!

10 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *