vendredi 18 avril 2014

Découverte du Parc Zoologique de Paris

Parc Zoologique de Paris - 3

Le 12 avril dernier, le Parc zoologique de Paris ouvrait ses portes au public après une fermeture qui aura duré six ans. Anciennement appelé Zoo de Vincennes, sa rénovation était nécessaire car les lieux inaugurés en 1934 étaient devenus vétustes et dangereux.

Je ne pourrais pas vous faire de comparaison avant/après car le zoo a fermé avant mon installation à Paris. Mais c'est avec délectation que nous avons découvert ce lieu tout neuf le jour de son ouverture.

Parc Zoologique de Paris - 1
Les manchots de humbolt

Une fois notre billet validé, nous nous sommes engagés sur un sentier sinueux qui nous mènera dans un voyage à travers cinq biozones, du Pudu au Fossa. Quatre kilomètres sur un chemin qui nous fera voyager en Patagonie, au Sahel-Soudan, en Europe, en Amazonie-Guyane pour se terminer à Madagascar.

Les espaces dédiés aux animaux sont relativement vastes et souvent mixtes ... exception faite des espaces dédiés aux carnivores, bien entendu ! Chaque enclos a été soigneusement étudié afin de répondre aux besoins de chacun des animaux : roche chauffante pour les lions, enrochement pour que les loups puissent établir la hiérarchie de meute, pontons de pêche pour les félins ...

Parc Zoologique de Paris - 2
Le lion qui était bien seul sans ses lionnes

Le Parc Zoologique de Paris a été pensé comme les zoos modernes où le bien-être des animaux est la plus grande préoccupation. Ainsi, les animaux ont la possibilité de se soustraire du regard des visiteurs mais avec un peu de patience et une vue aiguisée, on découvre un bout de queue derrière un rocher ou des oreilles dressées dans les herbes. Je comprends que cela peut décevoir de rater son animal favori, mais je trouve ça pathétique de crier à l'arnaque pour cette même raison. Après tout, même Akira, chien domestique de son état, aime bien s'isoler de temps à autre !

Beaucoup de visiteurs se plaignent sur la page Facebook du jardin Zoologique qu’ils ont payé chèrement leur billet pour être mis face à des enclos vides. Si il est vrai que le grand rhinocéros, les pumas, les guanacos ainsi que certains oiseaux et reptiles, ne sont pas encore arrivés pour des raisons de logistique, en trois heures passées sur le site nous avons aperçu plusieurs centaines d'animaux. D'ailleurs, depuis notre visite plusieurs animaux se sont installés comme les lionnes et même le rhinocéros devrait arriver d'un jour à l'autre.

Parc Zoologique de Paris - 4
Famille babouin de Guinée 

Pour voir le plus d'animaux, il vaut mieux planifier sa visite dès l'ouverture ou vers la fermeture car beaucoup dorment lorsque le soleil est à son zénith. Une bonne idée est aussi d'apporter des jumelles, ou pour les photographes un gros zoom, histoire de voir au plus près les animaux et surtout les bébés qui se cachent auprès de leurs mamans.

Parc Zoologique de Paris - 5
Le troupeau de giraffes est resté sur place durant les travaux

J'ai beaucoup aimé l'architecture moderne et épurée ainsi que la grande allée en béton ciré. Certains s'en plaignent mais elle permet au parc d'être accessible aux personnes à mobilité réduite et aux poussettes. De toute façon j'aime bien mieux le béton que les revêtements en terre qui font beaucoup de poussière et salissent les chaussures. Le tout est agrémenté d'un décor végétal qui évoque les différentes zones géographiques représentées.

J'ai été ravie de constater que plusieurs activités sont dédiées aux enfants : ateliers maquillage, concours de dessin et panneaux d'explications ludiques. Je ne suis pas maman mais j'ai trouvé que la sécurité restait à parfaire. Il y a notamment deux passerelles sans rambardes passant au-dessus de marres et des enclos trop facilement accessibles : mon cœur a fait trois tours quand j'ai aperçu un petit garçon glisser sa main dans la volière aux vautours (il n'y a pas de double protection) !

Parc Zoologique de Paris - 6
Homo sapiens europaeus

Il y a deux restaurants à l'intérieur du parc, un de style cafétéria et l'autre un peu plus bistro. Les tarifs sont raisonnables pour un tel lieu, sans toutefois être bon marché. Nous avons tenté de manger au Siam mais les serveurs nous ont semblé complètement débordés et des rumeurs chiffrant l'attente entre la commande et le service à une heure nous ont fait changer d'idée. Je pense que c'était surtout une question de rodage qui se corrigera dans les semaines à venir. Sinon, une aire de pique-nique aménagée verra le jour sous peu.

Parc Zoologique de Paris - 7
Tortue rayonnée gourmande

Un gros point noir de ma visite a été le manque de civisme des autres visiteurs. Je peux facilement excuser les enfants surexcités mais voir des adultes cogner dans les vitres ou piétiner les toutes jeunes plates-bandes m'a vraiment énervée ! Et puis comme souvent il y a des enfants qui ne sont pas surveillés adéquatement par leurs parents : nous avons vu un petit garçon essayer de fourguer un coup de pied à un oiseau en liberté dans la serre et heureusement il a été arrêté dans son élan par une parfaite inconnue !

Parc Zoologique de Paris - 8
La douce apparence du vautour fauve est trompeuse

En oubliant ce dernier point, Pedro et moi avons passé une excellente matinée au Parc Zoologique de Paris, même si le jour de l'inauguration tout n'était pas encore parfait. Je crois qu'à la fin de l'été ou l'année prochaine l'expérience sera encore meilleure car les animaux se seront habitués et la végétation aura eu le temps de s'épanouir. La boutique de souvenirs offre de jolis objets et j'ai réussi à résister seulement parce qu'ils n'avaient pas de t-shirt pour femme.

Parc Zoologique de Paris - 9
Flamands roses

Une fois la visite terminée, il ne reste qu'une chose qui me chicote: habituellement je fais attention de visiter seulement les zoos sans but lucratif mais je ne suis pas certaine que cela soit le cas pour le Parc Zoologique de Paris. Je ne m'étais pas beaucoup informée à ce sujet, pensant qu'un parc zoologique public le serait nécessairement.

Cependant, la transformation du zoo de Vincennes requérait un budget colossal que les pouvoir publiques n'étaient pas en mesure de fournir et un partenariat public privé a été choisi afin de financer les travaux. Le groupement Chrysalis, au sein du quel on retrouve Bouygues, a effectué les travaux du parc à son compte et loue en retour les installations au Museum d'Histoire Naturelle pour une durée de 25 ans. Les entrées au Zoo et la vente de souvenirs serviront à financer cette location. En espérant que ce partenariat se déroule bien et que les retombées profiteront aussi aux animaux.

Parc Zoologique de Paris - 11
J'ai beaucoup aimé la grande serre même si l'affluence était tellement importante qu'il était difficile de se déplacer

Parc Zoologique de Paris - 12
Tamarin lion à tête dorée

Parc Zoologique de Paris - 10
L'avocette élégante, un oiseau qui porte bien son nom!

Parc Zoologique de Paris - 13
Titi roux (merci pour la correction )

Parc Zoologique de Paris - 14
Lémur vari à ceinture blanche

Parc Zoologique de Paris - 15
Le fossa, terminus tout le monde descend!

Le Parc Zoologique de Paris 

Durée de la visite : 3h00
Tarif : 22€ pour les adultes, 16€50 pour les enfants
Accessible pour les personnes à mobilité réduite
Métro : Porte Dorée (L8) ou Château de Vincennes (L1)
mardi 15 avril 2014

[Avril] Expression favorite

Un chien qui a du chien
Un chien qui a du chien!

Ça a été difficile de trouver une expression de la langue française à photographier parce que les connais peu, les utilisant rarement. J'ai cherché un idée en vain durant tout le mois et finalement en regardant les expressions concernant mon animal favori, j'ai lu qu'avoir du chien c'est d'être élégant.

Akira, petit chien parisien a certainement du chien, surtout quand il porte un foulard qui lui sied si bien! Oui je l'avoue, cette photo m'a couté cher en beurre et en morceaux de foie.

Chloé, Aude, Xoliv', Pixeline, Morgane Byloos Photography, Fanfan Raccoon, Mimireliton, Testinaute, CekolineAlbanMarmotte, La Fille de l'Air, Arwen, KK-huète En Bretannie, Un jour, une vie, Joane, Tuxana, Louisianne, Isaquarel, Laurent Nicolas, Nana, GizehLavandine83, Annick, Céline in Paris, Cécile Atch'oum, Angélique, Thalie, J'adore j'adhère, The Singapore Miminews, Frédéric, Guillaume, Lavandine, Nie, Cécile - Une quadra, El Padawan, Laulinea, Trousse cadette, Agnès, BiGBuGS, MauriceMonAmour,  Sephiraph, Crearine, Marie, Hypeandcie, Tataflo, E, Elodie, Cricriyom from Paris, La Berlinoise, Viviane, Les bonheurs d'Anne & Alex, Giselle 43, magda627, Une niçoise, hibiscus, Galinette, Nicky, Mamysoren, Mahlyn, La Dum, Dame Skarlette, DelphineF, Philae, Renepaulhenry, A chaque jour sa photo, Josiane, A'icha, AkaiericCetO, Bestofava, The Parisienne, Homeos-tasie, MissCarole, Sylvie, Champagne, Elsa, Vanilla, Alexinparis, Calamonique, Pilisi, Blogoth67, Chat bleu, Rythme Indigo, Cynthia, Les Filles du Web, Dr. CaSo, Isa de fromSide2Side, Claire's Blog, Ava, La Nantaise à Paris, Krn, Maria Graphia, François le Niçois, Alice Wonderland, Lucile et Rod, Christophe, Stephane08, princesse Emalia, Anne, Lau* des montagnes, Filamots, Gilsoub
mardi 1 avril 2014

Instants de mars '14


Le mois de mars s'est déroulé sous le signe de la pollution à Paris. Le smog était si dense que j'ai eu peur qu'il avale la tour Eiffel pour toujours. 

A la fin du mois, la ville de Paris avait toujours des "mesurettes" en place pour contrer les particules fines comme la gratuité du stationnement résidentiel mais rien de substantiel pour changer la situation.


Si dans la vie de tous les jours, je pollue peu grâce à mon mode de vie piéton, je me suis vengée des automobiliste parisiens en prenant l'avion vers Montréal.

J'avais choisi de payer un peu plus cher pour éviter de voyager avec Air Transat même si on avait passé un bon vol aller avec eux au mois d'août (beaucoup moins au retour). Cette fois, voler avec Air France n'a pas été un meilleure idée car mon avion a eu six heures de retard (inexpliqué, sinon ce n'est pas drôle) et en plus on volait dans un vieux coucou pas très propre, un Boeing 747. Le service de divertissement à la demande avait une définition si faible que ça m'a pris au moins quinze minutes à reconnaître Brad Pitt dans Twelve Years as a Slave. Franchement, ne pas pouvoir reconnaître Brad Pitt, totalement inacceptable!

Jusqu'à maintenant, mes meilleurs voyages Paris-Montréal en classe économie ont été sur les Boeing 777 d'Air Canada et dans l'A380 d'Air France. J'aimerais mieux vous parler de mes voyages en Première mais ça tiendrais de la mythomanie ;).

L'avion dans la photo est un A343 qui n'est pas des plus luxueux ni des plus jeunes mais que je l'ai quand même préféré au 747. 


A Montréal c'était comme si tout l'hiver que nous n'avons pas eu à Paris y était concentré. En huit jours, j'ai vu la neige tomber au moins trois fois, dont une tempête le jour de l'équinoxe du printemps.

J'ai été très surprise par le froid, un peu à la façon dont les français le sont lorsqu'ils connaissent les rigueurs de l'hiver canadien pour la première fois! Après deux jours je me suis habituée et j'ai même eu l'occasion de faire une belle balade pendant une petite tempête de neige dans le vieux Montréal.


C'est court une semaine à Montréal, mais j'y étais pour voir ma mère qui a de petits ennuis de santé. J'en ai profité pour prendre soin d'elle mais aussi pour revisiter les installations du Parc Olympique. 

J'ai eu pas mal de chance car cette fois-ci je n'ai pas été trop affectée par le décalage horaire malgré le fait que mon court séjour ne m'a pas trop donné le temps de récupérer.


À mon retour à Paris, j'ai été surprise de retrouver les arbres en feuilles alors qu'une semaine auparavant on voyait à peine les bourgeons. J'ai été beaucoup moins contente de retrouver la pollution qui associée aux pollens rend l'air carrément urticant !



Peut-être trouvez-vous que la qualité de mes photos instantanées s'est améliorée ce mois-ci? C'est parce que j'ai troqué mon Nexus pour un iPhone!

Instagram

Et votre mois de mars était comment?
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...