Une semaine à l’École Militaire

L'Ecole Militaire au Champ de Mars, Paris
(cc) Manu

J’ai l’incroyable chance de pouvoir assister à un séminaire à l’Institut des Hautes Études de Défense Nationale grâce à mon université. Ainsi, je me trouverai toute la semaine à l’École Militaire où j’écouterai d’éminents spécialistes sur des questions de sécurité.

C’est à mille lieues du contenu éditorial de mon blog, mais je raffole de tout ce qui concerne la dissuasion nucléaire, les armées, la défense et le terrorisme. Ce que j’aime surtout, c’est que ce sont des problématiques que l’on s’applique à étudier de façon pragmatique et contemporaine, car avec les militaires il n’y a pas de flafla. Ça ne veut pas dire pour autant qu’ils sont simplistes. Ils apportent une perspective fraîche dans les sciences humaines qui ont tendance à se perdre dans des dédales rhétoriques.

En plus d’avoir hâte d’assister aux conférences, j’étais vraiment curieuse de pénétrer à l’intérieur de l’académie militaire, ce bâtiment imposant qui fait face aux Champ de Mars. La construction de l’École Militaire a débuté en 1751, mais les travaux ont traîné jusqu’en 1780 à cause des problèmes financiers du roi Louis XV. L’étudiant le plus célèbre à fouler son sol fut sans doute Napoléon qui la fréquenta entre 1784 et 1785.

Malheureusement, l’école fut fermée en 1787 et ses bâtiments restèrent à l’abandon avant d’être pillés durant la Révolution. Ce n’est qu’après 91 années, en 1878, que les lieux retrouvèrent leur vocation initiale avec École Supérieure de Guerre. En 1911, le centre des Hautes Études Militaires s’y est installé et c’est cette institution qui forme depuis les officiers français.

Encore maintenant on peut admirer la façade qui a été construite sous Louis XV, mais le mystère de l’Académie Militaire vient du fait qu’on ne peut pas y pénétrer sans y avoir à faire. Je ne sais donc pas ce qui se cache derrière ses portes, car internet est avare de photo sur ce lieu. Je n’ai même pas réussi à trouver d’images de sa bibliothèque qui est pourtant classée aux monuments historiques.

Vue aérienne de l'école militaire
(cc0)

J’ai vraiment hâte à ce séminaire qui me laissera du temps pour me balader dans cet énorme bâtiment. Je suis peut-être un peu groupie, mais je suis heureuse d’avoir la chance de pouvoir déjeuner au mess comme les militaires. J’espère surtout qu’on y mangera mieux qu’au restaurant universitaire (c’est une torture), mais sinon c’est situé proche mon appartement.

Parce que la semaine à venir s’annonce chargée, il se peut que je sois un peu moins présente cette semaine si je veux garder mes quenœils ouverts toute la journée histoire de fixer dans ma mémoire les conférences et les décors.

2 Commentaires

  • J’avais visité les bâtiments l’année dernière et ils sont impressionnants, du moins la partie ouverte au public.

    Les questions de sécurité et de défense nationale me laissent un peu perplexe, vu que pas mal de pays s’obstinent à avoir une vision très militaire centrée sur l’État, qui me parait un peu dépassée. Mais c’est intéressant!

  • Je ne savais pas qu’il y avait une partie ouverte au public, en tous les cas la partie utilisée par les militaires est très moderne.

    Pour ce qui est de la défense et de la sécurité, j’avoue que c’est plutôt le contraire qui me laisserait perplexe 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *