Guide de survie hivernale pour les peaux sensibles

Quand ma mère se souvient de ma naissance, c’est souvent pour me dire que je suis née avec une peau toute rouge et ratatinée parce que j’étais restée dans son ventre bien après le terme prévu. Selon elle, ça explique pourquoi mon tissu cutané est si mince et sensible. Un épiderme capricieux qui a toute sorte de problèmes comme les irritations, la sécheresse, l’intolérance au soleil, l’urticaire, l’eczéma, l’acné et les allergies. La plupart du temps, je gère à peu près ces problèmes (à défaut de les éradiquer), mais l’hiver est une saison qui fait resurgir le pire de mon épiderme !

Je partage aujourd’hui avec vous quatre astuces qui aident ma peau à survivre à l’hiver.

Le nerf de la guerre : garder sa peau hydratée

C’est assez simple comme équation : plus une peau est sèche, moins ses remparts sont efficaces. En plus, les tiraillements et les fendillements cutanés peuvent se révéler très douloureux!

J’ai testé plusieurs crèmes hydratantes allant de la parapharmacie aux rayons de pharmacie/supermarché, mais je n’ai jamais trouvé de produit satisfaisant. J’ai eu beaucoup de problèmes de réactions aux parfums ou je suis tombée sur des préparations remplies de silicones et de paraffine qui amélioraient l’apparence de la peau en la lissant sans vraiment l’hydrater.

C’est finalement grâce à des blogueuses beauté que j’ai découvert les produits naturels et purs d’Aroma-Zone. On peut soit suivre une recette pour créer un cosmétique ou utiliser des composants de base sans y ajouter quoi que ce soit. Pour les gens sensibles, il faut faire très attention avec les huiles essentielles parce qu’elles peuvent causer des allergies ou être carrément dangereuses si elles ne sont pas utilisées correctement.

Depuis ma découverte, j’applique de l’huile d’argan (matin) ou du beurre de karité (soir) sur mon corps et de l’huile de nigelle mélangée avec de l’aloès vera pour mon visage. La différence avec les crèmes industrielles est de taille parce que ces produits végétaux pénètrent vraiment la peau et après plusieurs applications son état s’améliore réellement.

La tentation d’acheter des cosmétiques bio en boutique est grande, mais j’évite de le faire. Ces préparations comportent de nombreux ingrédients, dont des huiles essentielles ou de l’alcool qui peuvent sensibiliser l’épiderme. En plus, ils sont souvent bien plus chers qu’un simple pot de beurre de karité de très bonne qualité.

Protéger sa peau sensible des vêtements irritants

J’ai déjà dû me déshabiller en plein réveillon du Nouvel An parce que mon pull en laine avait déclenché une virulente crise d’urticaire! J’ai aussi vécu des situations inconfortables avec des vestes polaires, des chandails en acrylique et même mon cardigan en cachemire, à croire qu’il faudrait seulement porter du coton en hiver!

Depuis, je ne sors jamais sans enfiler de sous-pull, une sorte de t-shirt très fin et très doux aux manches longues. Je trouve les miens chez Uniqlo pour une quinzaine d’euros. C’est étrange, mais c’est un produit que je ne connaissais pas lorsque je vivais au Québec!

Paul_Gauguin_052

Dans la douche, faire attention à la température et aux produits utilisés

Les douches très chaudes c’est mal, mais ça fait tellement de bien quand il fait froid! Là-dessus, j’ai beaucoup de mal à être raisonnable, la seule façon que j’ai trouvée de diminuer la température de ma douche c’est de chauffer à fond la salle de bain avant de commencer ma toilette, mais je ne le fais pas tout le temps.

Comme la peau est très agressée par l’eau chaude qui vient dissoudre sa barrière lipidique (son gras), il faut limiter au maximum les agressions. Je me suis aperçue que je faisais plus de réactions aux cosmétiques l’hiver donc je reste très stricte : savon d’Alep, shampoing sans Sodium Lauryl Sulfate (SLS) et nettoyant pour le visage sans savon.

Quelqu’un qui avait eu pas mal de problèmes d’eczéma m’a un jour suggéré de troquer mon gel douche pour le « savon de la lèpre. » J’ai cru qu’il se moquait de moi, mais en fait il me parlait du savon d’Alep qui comme le nom l’indique est un produit fabriqué en Syrie depuis la nuit des temps. La liste des ingrédients est d’une simplicité étonnante : huile d’olive, soude et huile de laurier. Plus il y a d’huile de laurier, plus le savon est considéré comme étant noble. Attention aux peaux fragiles parce que lorsqu’il y a un pourcentage élevé d’huile de laurier, il est un peu plus irritant. Je préfère les préparations qui en contiennent 5 à 10 %. J’utilise ce savon depuis deux à trois ans et depuis je n’ai plus de crises d’eczéma, un miracle!

Il faut aussi être vigilant avec les shampoings, car il ne faut pas oublier que lors du rinçage ils coulent tout le long de notre corps avant de rejoindre le drain. J’ai eu des réactions flamboyantes à certains parfums de Fructis de Garnier et au shampoing Timoteï. Autrement, ça se passait bien avec les shampoings du commerce jusqu’à il y a deux ans.

J’ai commencé à avoir d’atroces maux de tête qui naissaient dans le cuir chevelu. Au début, je croyais qu’un shampoing en particulier était responsable de ce problème, mais depuis je me suis aperçue que j’ai cette réaction avec tous les shampoings contenant du Sodium Lauryl Sulfate. C’est un détergent très puissant qui a l’avantage d’être un composant bon marché, mais il a le défaut d’être trop décapant. La seule solution que j’ai trouvée pour le moment est de fabriquer mon propre shampoing avec les produits Aroma-Zone : le shampoing ayurvédique tonique et volumateur au pamplemousse.

J’ai gardé le plus délicat pour la fin : le visage. C’est l’une des rares parties du corps qui ne passe pas la journée cachée sous nos vêtements hivernaux. Cette peau est constamment exposée aux éléments, tant au chauffage qu’à l’air glacial. Aux agressions extérieures, je cumule une peau sensible et des problèmes d’acné et de points noirs. Il reste donc très important que je me nettoie le visage matin et soir pour me débarrasser des impuretés et du sébum. Pour ne pas agresser l’épiderme, j’opte pour un nettoyant sans savon. Au Québec, j’utilisais Spectrogel qui m’avait été recommandé par ma dermatologue et à Paris je prends plutôt Aqua-Marina de Lush (leur rare produit qui est doux et sans conservateur). Le matin, je rince seulement mon visage avec de l’eau de fruit ou de fleur (hydrolat) parce que ça sent bon et elles ont des propriétés différentes selon le produit distillé.

Paul_Gauguin_145

Se couvrir en cas de très grand froid

C’est plutôt un problème auquel j’ai été confrontée au Québec quand je passais des journées entières à l’extérieur, même lorsqu’il faisait très froid. Pour protéger sa peau, il n’y a rien de plus efficace que de la couvrir. Pensez à bien vous assurer que votre taille, vos chevilles et vos poignets resteront bien cachés même quand vous bougez. N’hésitez pas à avoir « l’air fou » en empilant des couches désordonnées, par exemple j’aime bien avoir une écharpe qui me protège le front qui s’ajoute à celle que je porte par-dessus le nez : c’est la meilleure façon d’éviter les engelures au visage.

Pour ce qui est des parties de la tête qui ne peuvent pas être cachées, vous pouvez appliquer une pommade grasse ou cireuse (mais pas aqueuse!) pour vous protéger des gerçures. Ma mère nous tartinait de baume à lèvres, mais de la Vaseline ou du beurre de karité feront aussi l’affaire!

Avez-vous d’autres trucs pour soigner les peaux fragiles en hiver?

Tags from the story
, ,

7 Comments

  • Pour la peau sensible, ce qui est encore mieux que le savon d’Alep, ce sont les savons naturels saponifié à froid. J’achète les miens dans ma ruche https://laruchequiditoui.fr/fr donc je ne sais pas te conseiller une marque mais il faut regarder en magasin bio. Les produits de la marque Melvita sont très bien aussi.
    Il faut vraiment que j’aille faire un tour sur aroma zone!

    • Je ne savais même pas que les Ruches vendaient aussi des cosmétiques, depuis le temps qu’on se dit qu’on doit y aller!

      Tu devrais aller voir sur AZ, depuis qu’ils ont un nouveau site web il est plus facile à naviguer. L’avantage de leurs produits c’est que c’est très abordable!

  • Je n’ai pas la peau trop fragile, mais elle est quand même mise à mal avec la sécheresse ici. Je trouve que les pains de savon me conviennent mieux que les gels douche (que j’utilisais beaucoup en France). En cas de grosse irritation, la crème « Cold Cream » qui s’achète en parapharmacie en France est très efficace. Autrement, des produits doux!

    • J’ai déjà essayé la cold cream d’Avène mais le parfum m’irritait 🙁 J’ai l’impression que les françaises ont de super peaux résistantes parce que beaucoup de produits de copsmétique français sont inutilisables pour moi 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *