La Pittoresque île d’Hydra en Grèce

Publié le Catégorisé comme Voyage 15 commentaires sur La Pittoresque île d’Hydra en Grèce
L'île d'Hydra en Grèce: baignade dans la mer

En vous parlant de notre séjour tout inclus en Grèce, j’ai mentionné que nous avions réussi à nous lever de nos transats assez longtemps pour faire une excursion hors des murs de notre hôtel. Un beau matin, nous nous sommes décidés à visiter l’île d’Hydra. Elle qui nous narguait depuis les plages du Barceló Hydra Beach resort qui, malgré son nom, se trouve face à cette île, à Thermisa.

Vers 9 heures, nous avons embarqué sur un petit traversier qui nous a amenés sur Hydra en une trentaine de minutes. Peu à peu, cette île dont on apercevait seulement ses collines inhospitalières se transformait en un village construit à flanc de montagne. Pour mieux connaître ce lieu unique, je souhaitais faire la visite guidée offerte par l’hôtel, mais j’ai vite été découragée par les traductions successives en anglais, italien, français et tchèque.

Pittoresque île d’Hydra: le port
Pittoresque île d’Hydra: âne portant une charge
Pittoresque île d’Hydra: chat grec
Pittoresque île d’Hydra: ruines et mer
Pittoresque île d’Hydra: figuier de barbarie
L'île d'Hydra en Grèce: porte bleue
Pittoresque île d’Hydra: vue panoramique
Pittoresque île d’Hydra: voilier dans les îles grecques
Pittoresque île d’Hydra: escaliers
Pittoresque île d’Hydra: église orthodoxe
Pittoresque île d’Hydra: ville grècque
Pittoresque île d’Hydra: Mer Égée
Pittoresque île d’Hydra: ruelle blanche
Pittoresque île d’Hydra: construite sur une coline
Pittoresque île d’Hydra: ânes
Pittoresque île d’Hydra: Grèce
Pittoresque île d’Hydra: vue au large

Je me suis éloignée du troupeau et j’ai entrepris d’escalader les petites rues pentues sillonnant la ville. Quel bonheur de se balader dans un endroit où les véhicules motorisés sont interdits! Le bourdonnement incessant des moteurs était remplacé par le cliquetis des sabots des mules qui ont la lourde tâche de porter toutes les charges.

Dès que je me suis éloignée de la place du marché, je me suis retrouvée seule à arpenter les rues. Quand j’ai atteint les maisons les plus hautes perchées, j’étais dégoulinante de sueur! Avec plus de 37 °C sans ombre, la chaleur ne pardonne pas! Je suis donc redescendue me rafraîchir dans un café près du port.

Trois heures se sont vite envolées dans ce lieu hors du temps. C’est à cet endroit que j’ai regretté mon choix du séjour tout inclus, car l’île d’Hydra est facilement accessible par ferry à partir d’Athènes et elle pullule de petites pensions abordables où l’on peut couler des jours heureux. Le must, sans doute, est de louer un voilier pour sillonner à sa guise les îles grecques à la recherche de leurs trésors antiques.

Par Cynthia

Montréalaise en escale à Paris.

15 commentaires

  1. Toutes les photos que je vois de la Grèce sont superbes… dommage que ce soit si cher d’y aller à partir du Québec. As-tu fais une balade à dos d’âne? 😉

  2. C’est marrant : on a pensé y aller au printemps dernier mais on avait eu du mal à trouver un hébergement et du coup on a changé nos plans. Une prochaine fois sans faute !

  3. J’adore tes photos Cynthia! 🙂 Tu as bien fait de sortir de ton Tout Inclus, cette petite île a l’air magnifique! 🙂

Répondre à Une Porte Sur Deux Continents Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *