Parce qu’il faut bien rentrer un jour

Randonnée au Parc National de la Mauricie

Le gros problème avec le fait de passer ses vacances au Québec, c’est de ne plus avoir envie de rentrer. Loin de moi l’idée de déprécier Paris, mais en quelque part ces paysages faits d’arbres et d’eau font partie de moi. Et puis être le seul humain à l’horizon, entendre le bruit du silence et surtout se couper d’internet ou de toute réception cellulaire, ça fait énormément de bien.

Il y a tellement de choses à faire et de régions à visiter au Québec qu’il est difficile de se contenter d’un seul voyage même pour moi qui y a vécu la majorité de sa vie. Déjà, avant de prendre notre vol de retour nous avons commencé à planifier nos futures vacances dans le Saguenay, sur la Côte-Nord, au Nunavik et même dans les provinces du Labrador et du Yukon.

On a passé trois fabuleuses semaines en camping en passant de l’Abitibi à la Baie James et en redescendant par le Lac Saint-Jean et la Mauricie, sans oublier Montréal. Si la Baie James ne fait pas partie des régions touristiques les plus connues du Québec, on y a adoré notre séjour et j’y retournerais volontiers en hiver pour faire de la moto-neige.

J’ai plein d’aventures à vous raconter et surtout des milliers de photos à vous montrer. En attendant d’écrire tout ça, je vais continuer de publier des photos du voyage sur Instagram et Facebook.

Comme bien des parisiens, j’ai attaqué le retour au bureau mais j’avoue que mon esprit poursuit son voyage dans le Nord du Québec.

16 Commentaires

Répondre à La Madame Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *