Mon premier Roland Garros

Dimanche matin, j’étais fébrile en me préparant pour mon premier Roland Garros. Pas que je sois une fan de tennis, à vrai dire mes connaissances du tennis se limitaient à savoir que c’est un sport qui se joue avec une raquette et une balle jaune fluo. Une balle qui, soit-dit en passant, plaît beaucoup aux chiens.

Lorsque j’ai pris place dans mon siège du niveau supérieur du court Philippe-Chatrier, je ne savais toujours pas comment les joueurs faisaient pour marquer des points. Il n’y avait que quelques taches de couleurs ponctuant les gradins verts de cet immense stade. Il n’y avait pas foule car le premier match se disputait entre Eugenie Bouchard et Angélique Kerber et il parait que les match de tennis féminins sont bien moins intéressants que ceux de leurs collègues masculins.

Roland Garros: placiers et gradins

Pourtant, c’était le match que j’avais le plus envie de voir en ce premier juin. Eugenie en plus de représenter le Canada, est une Montréalaise de Westmount. Un match de huitième de finale agréable surtout qu’elle a gagné, se qualifiant ainsi pour les quart de final ce qui est très rare pour les tennispersons canadiens. Pour le French Open 2014, elle a finalement perdu en demi-finale contre Maria Sharapova mais ça lui a permis de gagner pas mal de place dans le classement mondiale et elle se trouve maintenant à la 12ème place (32ème en 2013).

Ensuite nous avons eu droit au match que tout le monde attendais entre Roger Federer et Ernests Gulbis. Le stade scandais à l’unisson le nom de Federer mais ça n’a pas été assez pour l’aider à contrer les services de Gulbis dont la puissance dépassais les 200 km/h. Le match a duré 3h42 (cinq sets) soit une éternité. J’ai trouvé ça assez marrant de voir les deux joueurs presque fâchés l’un contre l’autre: Gulbis a même fracassé sa raquette sur la terre battue.

Comment résister à tout ce temps passé assis dans un strapontin sans bouger? En apportant son lunch bien sûr! Heureusement que nous avions le droit d’introduire sur les lieux de Roland Garros nos sandwichs à la charcuterie fine accompagné de nos fruits bien mûrs parce que la nourriture sur place ne donnait pas envie: chère, obtenue après de longues queues et somme toute pas très appétissante.

Roland Garros: Roger Federer et Ernests Gulbis

Finalement on aura duré jusqu’à 17h30, après avoir vu un premier set entre un Jo-Wilfried Tsonga pas très en forme et Novak Djokovic on est repartis à l’autre bout de Paris. L’air de rien, La Porte d’Auteuil est un lieu assez excentré et ça nous a bien pris 50 minutes revenir à la maison.

Si vous êtes tenté de donner de votre billet en sortant pour en faire profiter quelqu’un d’autre, pensez à procéder à un ÉCHANGE car votre billet vous sera demandé pour passer les tourniquets de la sortie.

Au final, j’ai bien aimé cette première rencontre avec le tennis et si je déteste regarder le sport à la télévision, je trouve que c’est beaucoup plus intéressant en étant dans les gradins. J’ai été surprise par une organisation très minutieuse et des employés disposés un peu partout pour nous aider avec le sourire.

Un jour à Roland Garros – French Open

+ On peut apporter son repas (pas de contenants métalliques ou en verre)
+ Les appareils photo sont les bienvenus
+ Un évènement bien organisé

– Le prix des billets qui est somme toute élevé (99€ en cat.2) pour voir trois match de tennis sans aucun autre spectacle
– C’est un peu frustrant de voir plusieurs loges de sponsors complètement vides

J’ai été gracieusement invitée par l’un des sponsors de cet évènement mais pas dans le cadre du blog.

7 Commentaires

  • Je suis comme toi, pas fan du sport à la télé (que ce soit le tennis ou un autre). Mais à voir en vrai, ou à pratiquer, c’est tout autre chose 🙂

  • J’avais vu les photos sur ton compte Flickr il y a quelques jours mais j’attendais l’article 😉 Sympa comme expérience, c’est à voir une fois même si on n’est pas fan absolu de tennis. Je ne suis pas surprise sur la bouffe, dans ces cas là mieux vaut manger avant ou après (ou apporter son pique-nique). Beaux clichés!

  • Jolies photos ! J’aurais beaucoup aimé voir le match Gulbis/Federer, je l’ai suivi à la télé mais ce n’est pas tout à fait pareil 😉

  • Allez j’ose un petit commentaire, alors que je viens juste de découvrir ce blog, très agréable, très bien fait, très… TRES bien!
    En fidèle supportrice de tennis, je tiens juste à souligner une petite erreur (qui n’est qu’un brin de paille face à la qualité de tous ces articles) qui s’est glissé dans ce post, le court central de Roland Garros s’appelle Philippe Chatrier (et pas François ;)), même si c’est joli, même si c’est très français…
    En tout cas, je réitère, ce blog est juste génial, bravo (et merci) 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *