Madame Grès au Musée Bourdelle

Les fabuleux drapés de Madame Grès sont mis à l’honneur au Musée Bourdelle. Je sais, quelle idée étrange de faire une exposition sur la mode dans un musée de sculpture mais bizarrement ça se marrie très bien.

Madame-Gres_Bourdelle-2
Madame-Gres_Bourdelle-3

Madame Grès n’a cessé de répéter qu’elle « voulai[t] être sculpteur. Pour [elle], c’est la même chose de travailler le tissu ou la pierre » et c’est en ce sens que ses robes de soirée trouvent leur place dans ce Musée consacré au sculpteur Antoine Bourdelle. D’ailleurs cette exposition fait partie de la programmation Galliera hors les murs, car le musée parisien est fermé jusqu’en 2012 pour cause de rénovations.

Madame-Gres_Bourdelle-4

Sculpturales et intemporelles, les robes de Madame Grès aux lignes épurées cachent néanmoins une complexité technique. Les jupes de certaines robes utilisent jusqu’à 22 mètres de tissu car Madame Grès avait en aversion de couper le tissu et formait ainsi une multitude de plis profonds.

Madame-Gres_Bourdelle-6
Madame-Gres_Bourdelle-5
Madame-Gres_Bourdelle-7

Les 80 vêtements exposés, provenant des fonds du Musée Galliera et de collections privées, sont des pièces uniques formées de la main de Madame Grès. Elle drapait à la main ses robes et ensuite confiait la confection aux employés de sa Maison.

Madame-Gres_Bourdelle-9

J’avoue que j’ai été un peu étonnée par la confection machine des robes, d’autant plus que Madame Grès ne faisait pas du prêt-à-porter avant les années 1980, se consacrant presque uniquement à la Haute Couture.

Madame-Gres_Bourdelle-8
Madame-Gres_Bourdelle-10

D’ailleurs j’ai aussi été surprise par l’utilisation de matière non noble comme la viscose ou le polyester. Je crois que cela s’explique surtout par la nouveauté de ces matières synthétique au début de la moitié du 20e siècle.

Madame-Gres_Bourdelle-13

L’exposition est agrémentée de photos des modèles de Madame Grès ainsi que de ses dessins rachetés par la Fondation Pierre Bergé. J’ai particulièrement aimé les dessins car je trouve que c’est ce qui est le plus personnel pour un créateur, les idées à leur état brut.

Madame-Gres_Bourdelle-16
Madame-Gres_Bourdelle-14

L’exposition est centrée entièrement sur l’aspect esthétique des vêtements présentés, l’aspect technique étant représenté par une photo de sous robe ainsi que d’une toile dans la première salle de l’exposition.

Madame-Gres_Bourdelle-15

Je trouve dommage qu’on n’ait pas plus exploré le côté technique des créations de Madame Grès car il faut savoir que chaque robe cache une sous-robe qui structure le modèle. En même temps je crois que les Musées de la Ville de Paris n’ont pas d’énormes budgets pour leurs expositions temporaires.

Madame-Gres_Bourdelle-17
Madame-Gres_Bourdelle-18
Madame-Gres_Bourdelle-19

Le processus de création, quant à lui, est représenté par un vidéo de Madame Grès qui est malheureusement inaudible car il a été placé dans une salle où il y avait beaucoup d’écho.

Madame-Gres_Bourdelle-20
Madame-Gres_Bourdelle-25

Ceci étant dit, c’est une très belle exposition. J’ai été très contente de voir en vrai les robes de Madame Grès que j’avais contemplées en images durant mes études de mode.

Madame-Gres_Bourdelle-27

Par contre, je crois que l’exposition a été plus intéressante pour moi car j’ai une certaine compréhension de la mode et plus particulièrement de tout ce qui entoure la conception des vêtements. J’ai donc passé beaucoup de temps à essayer d’imaginer les pièces de patrons ou les étapes de confection

Madame-Gres_Bourdelle-28
Madame-Gres_Bourdelle-26
Madame-Gres_Bourdelle-29

Chéri pour sa part m’attendait sur les bancs car pour lui ce n’était rien de plus que des robes bien que j’ai essayé maintes fois d’inspirer son esprit de technicien.

Madame-Gres_Bourdelle-30
Madame-Gres_Bourdelle-24

La bonne nouvelle est que l’exposition jouit d’une certaine popularité et a été prolongée jusqu’au 28 août 2011. Par contre, n’attendez pas les derniers jours pour y aller car il n’y a pas de climatisation et certaines salles sont assez exiguës.

Madame-Gres_Bourdelle-31

Madame Grès au Musée Bourdelle

Exposition prolongée jusqu’au 28 août 2011
18, rue Antoine Bourdelle 75015
Métro Falguière (12)
Photos permises
7€00 par personne (inclus l’accès à la collection permanente qui est habituellement gratuite)

8 Commentaires

  • Intéressant. Je ne suis pas la mode du tout, mais les vêtements ça peut être des oeuvres d’art. Le film Coco avant Chanel m’a un peu ouvert les yeux en ce sens.

  • Je suis allée il y a quelques temps (en mai) voir cette si belle exposition et bien que n’ayant que des connaissances très basiques en couture, j’ai vraiment aimé voir toutes ces belles créations.
    Comme toi, j’ai apprécié de voir ses études, dessins et cahiers, ça faisait vivre d’autant plus les robes.
    Je n’ai pas eu le même problème que toi quand à la vidéo, le son était très bien mais j’ai regretté que l’écran ne laisse pas la possibilité à beaucoup de personnes de le voir en même temps (il y avait pas mal de monde le jour où j’y suis allée).
    En tout cas, ca reste un très beau souvenir et j’ai longtemps rêvé de belles robes aux plissés savamment étudiés que je pourrais porter sur un tapis rouge !

  • J’ai également vu cette exposition au mois d’avril (j’en avais parlé sur mon blog) et j’ai trouvé que le lieu se prêtait très bien au sujet de l’exposition. J’ai particulièrement apprécié la beauté et la complexité des robes de sa période haute couture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *