Les japonais à Paris

Sauce soya dans un restaurant japonais de Paris

J’aime l’Asie du sud-est et à ce sujet je suis choyée à Paris car on y trouve une grande diversité de commerces asiatiques. Ainsi, Paris fait partie des quelques villes qui possèdent un quartier japonais même s’il n’est pas aussi expansif que les quartiers chinois. Les deux rues principales de ce quartier sont Sainte-Anne et des Petits Champs près du métro Pyramides.

Restaurant Japonais Sapporo, Paris

Vendredi soir, alors que nous allions tester une adresse dénichée dans un magazine, nous nous sommes fait refuser à porte. Ce n’était pas un problème dû à notre look mais plutôt à l’heure tardive: à 22 heures le restaurant s’apprêtait à fermer. Heureusement, juste en face, le restaurant Sapporo restait ouvert une heure de plus.

Le restaurant était tellement bondé que nous avons dû nous asseoir au comptoir, ce qui nous a donné la chance d’observer l’habile cuisinier qui jonglait plusieurs portions de nouilles ramen. Nous ne nous sommes pas attardés longtemps sur le menu, les nouilles ramen étant la spécialité de la maison c’est ce que nous avons choisi. Mon ami a pris au porc et moi aux fruits de mer. Malgré la grosseur impressionnante des bols de soupe nous avons tout de même pris une entrée à deux : du poulet frit.

C’était beau, bon et surtout pas cher. Ma seule récrimination c’est que le bouillon était un chouïa trop gras. J’ai bien aimé l’ambiance, on a presque l’impression de se trouver dans un « vrai » restaurant de ramen au Japon, ou du moins dans mon imagination. En plus, le restaurant est assez bien fréquenté, surtout par des groupes d’amis dans la 20-30 aine. On en a eu pour trente euros à deux (deux plats, une entrée, une bière et un thé) mais il y a des plats à sept euros pour les budgets serrés. Bref on y retournera certainement.

Samedi après-midi, on s’est retrouvés dans ce même quartier mais on a marché jusqu’au coin de la rue Mogador et Joubert dans le 9ème arrondissement. On cherchait à déjeuner pour pas trop cher ce qui est assez difficile dans ce quartier touristique et puis nous sommes tombés sur IYO. Un petit fast-food japonais qui offre des menus, incluant un breuvage, entre huit et dix euros. C’est rafraîchissant de ne pas avoir à manger sur-gras sur le pouce.

À ce prix là, ce n’est peut-être pas les meilleurs sushis que j’ai mangé mais ils étaient honnêtes et j’ai apprécié qu’ils offrent une petite barquette (photo de la semaine) pour y mélanger la sauce et le wasabi. Mon ami a eu l’air à apprécier son menu qui était présenté dans de jolis emballages graphiques. On en a eu pour 17,90 euros à deux, soit une addition égale à celle de chez Micky D’s mais pour beaucoup moins de gras saturés.

Facture IYO 2010
On remarquera la TVA à 5,5% pour la restauration rapide

Samedi soir, nous avons mangé marocain mais ça c’est une toute autre histoire qui s’est malheureusement perdue dans la brume de la nuit.

Sapporo

IYO

  • Coin rue Mogador et rue Joubert, 75009
  • Pour une idée du menu
Mots-clefs
,

4 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *