Paris: il faut marcher pour découvrir ses meilleurs côtés

Belleville, balade dans Paris

Mardi, j’ai eu un coup de blues quand j’ai appris la vente de l’appartement que j’allais visiter alors que j’étais encore assise dans le métro. Même si le quartier n’était pas, comme on dit en France-ais, de standing désirable, le bien immobilier nous convenait avec son balcon et ses 50 m². Tant pis pour nous, mais surtout pour moi plantée au métro Télégraphe à une heure de chez moi!

J’ai donc décidé de descendre la rue de Belleville à la recherche des spartiates Kickers que j’avais vues il y a quelques mois en vitrine. Je voulais me faire plaisir, mais les vendeuses pas du tout disposées à m’aider ne m’ont pas donné envie d’acheter alors j’ai continué mon chemin.

Comme il faisait beau, je me suis mise à marcher sans direction fixe. Le nord de la ville reste terra incognita pour moi qui est plutôt rive gauche ! Je suis rapidement tombée sur la rue Faubourg du Temple, un joli bordel où s’entassent les boutiques bon marché. J’ai été impressionnée par la taille de la foule qui se baladait dans ce quartier non touristique un jour de semaine.

Je me suis laissée tenter par du maquillage aux couleurs fabuleuses et à des prix minuscules ! Ensuite, en vitrine j’ai aperçu un manteau de toile exactement comme je cherchais et il y avait aussi un ravissant T-shirt à petit prix. Tout faisait bien et les tissus étaient agréables alors ça m’a donné une excuse pour changer ce billet de 50 € qui brûlait mon portefeuille.

4623691717_06715e368b_b
4623714053_6c70d2a51e_b
4623713797_24cee17b13_b
Mes achats terminés, j’ai continué à marcher vers de plus beaux quartiers (III et IV). C’est dans ces quartiers que l’expression lèche-vitrine prend tout son sens, car les vitrines sont remplies d’objets et de vêtements délectables que mon budget ne me permet pas (et ma radinerie encore moins).

Ces coins de la ville ont retenu quelque chose de mon vrai Paris imaginaire. J’aime ces rues calmes où des gens bien-habillés déambulent sans se soucier des trottoirs et s’écartent de temps en temps pour une voiture. Par chance, la présence du baron Haussmann ne se fait pas trop sentir dans ces lieux alors on y trouve peu de ses grandes avenues sans âme. Cette absence de percements se traduit aussi par des bâtiments plus authentiques qui enveloppent les rues comme des cocons. La cerise sur le gâteau est certainement que les masses de touristes ne s’y aventurent généralement pas, peut-être parce que leurs autobus ne peuvent pas y entrer?

Reste que dans ces quartiers on fait souvent des découvertes quand on y suit notre curiosité. Par exemple, ce petit passage a d’abord attiré mon attention pour son caractère pittoresque. J’allais continuer mon chemin lorsque j’ai aperçu ces murs concaves tout au fond qui sont habituellement signes de…

4623451929_28764c7f5f_o
4623452009_9cec9f831c_b
4624056696_736cf47ede_b

Maisons médiévales! J’ai donc découvert sur la rue François Miron deux bâtiments en colombages tout droit sortis du XVIe siècle. Une rareté à Paris. Je suis restée contemplative quelques minutes et j’ai repris mon chemin

J’ai eu encore de la chance en tombant sur un passage donnant sur la rue des Barres où un curé en soutane s’est engouffré à toute vitesse. La photo rend mal la profondeur de l’enchevêtrement des bâtiments et du clocher de l’église Saint-Gervais qui les domine, mais c’est impressionnant en « vrai ».

4623515137_d1f27ac2ea_b
4623564593_6ae50aa631_b

4624170604_2d4bd807f6_o

Je repartis, le cœur léger vers le métro Cité en essayant de fermer les yeux sur les embouteillages des quais de Seine et du gros monsieur sortit de sa Mercedes qui y pissait. Ne voulant pas passer par Notre-Dame histoire d’éviter les pique-pockets et les mendiants de la cour de miracles, j’ai emprunté un escalier dérobé.

Alors que j’allais descendre, je me suis retrouvée face à une superbe vision de Notre-Dame, telle elle devait être regardée : dans un écrin de bâtiments serrés laissant entrevoir son immensité. C’est (encore) Haussmann qui a décidé de percer le parvis de Notre-Dame et qui lui a donné cet air de cadeau déjà déballé.

4624225794_3cf618d90c_o
4624225902_1d0179fd0c_o

Je flâne encore un peu rue des Ursins devant cette maison faussement moyenâgeuse et le petit jardin attenant. Je découvre que le Séminaire de Paris se trouve aussi sur cette rue déserte. C’est assez étonnant de se savoir sur l’île de la Cité quelque part entre Notre-Dame et la Sainte-Chapelle et trouver autant de quiétude.

Et puis tout à coup, les magasins de souvenirs se sont mis à réapparaître, Mon Paris imaginaire s’était évanoui. J’étais de retour dans le Paris quotidien où l’on peine à se trouver un appartement à acheter même dans les plus mauvais quartiers.

11 Commentaires

  • Bouh pour les vendeuses pas gentilles qui t’ont pas donné envie de dépenser des sous ! Quand les Français vont-ils apprendre la notion de service à la clientèle…???

    Tu as complètement raison, Paris est une ville qui se découvre en marchant. C’est l’erreur de beaucoup de personnes de juste prendre le métro et de ne jamais vraiment s’éloigner des stations, qui sont comme des repères immuables. J’ai appris de mon erreur et maintenant, je marche !

  • on dit que Rue Miron se trouvent les maisons à colombages les plus anciennes de PAris .. En tous cas je ne peux qu’être d’accord avec toi !! Paris appartient à ses promeneurs 🙂

  • Zhu: Bha tant pis pour elles, je les achetées en ligne et la vengeance est douce 🙂

    Je fait souvent des balades de 4 ou 5 heures à Paris et c’est super par contre je me retrouve souvent dans des zones noires sans métro -lol-

    The Parisienne: La maison la plus ancienne de Paris est derrière le Centre Pompidou, ça serait la maison de l’alchimiste Nicolas Flamel.

  • En fait j’étais tout près à Télégraphe, je crois que cet aprem on a un appart à visiter dans ce quartier. Il y a bien des apparts à vendre mais quand ils sont dans notre budget ils partent super vite 🙂

  • génial ta découverte de paris, tu venais ou dans le 19 ? je suis vers place des fetes et ya des apart a vendre dans le coin. Ok le quartier est pas des plus mondain, ya pas la foule comme chatelet et tout mais c’est pas plus mal.
    ma mère a acheter là car ya tout a proximité.

  • Tu m’étonnes qu’ils partent vitent
    pourtant c’est pas le coin le mieux de paris.
    Oui télégraphe t’était tout près, pour ça je demandais.
    Regarde coté place des fetes , métro pyrénées
    buttes chaumont etc.
    ya souvent des panneaux et on reçoit souvent des pubs dans nos boites aux lettres d’apart a vendre.
    Je vis dans une barre d’immeuble vers place des fetes, ya pas de balcon mais les apart sont sympa,avec surveillance par caméra digicode, parking souterrain, gardiens. pis j’ai une belle vue sur le sacré coeur lol.

  • Je flâne sur ton blog…et je découvre tes pérégrinations parisiennes, ce que je faisais beaucoup aussi!
    Si je peux me permettre de te conseiller un bouquin très bien fait si tu veux découvrir Paris de façon insolite et à pied, c’est « Jeux de piste et d’énigmes à Paris ».

Répondre à Shandara Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *