Histoires de Notaires

Pour me faire une surprise, Monsieur P. m’a amenée à l’hôtel de Soubise pour une exposition aux Archives nationales de Paris. Une fois arrivés dans la cour du bâtiment, je suis restée pantoise devant le titre de l’exposition: Des minutes qui font l’histoire; cinq siècles d’archives notariales à Paris.

Incrédule, je lui ai demandé si son intention était de me torturer car dans l’achat de notre futur appartement nos notaires n’ont pas brillé par leur célérité, prenant trois semaines à fixer le rendez-vous pour la signature du pré-contrat.

Et puis il faut dire que j’ai de mauvais souvenirs d’un notaire de campagne qui, de mèche avec le notable du coin, avait traficoté les servitudes qui permettaient l’accès au lac de plusieurs chalets, dont le notre.

Ceci dit, je n’ai pas une si mauvaise opinion de la profession de notaire ayant considéré un moment de suivre cette voie. J’ai renoncé parce que c’est un métier qui impose une grande restriction géographique, impossible de s’expatrier ni même de changer de province, la profession n’existant qu’au Québec dans mon beau pays.

Des minutes qui font l’histoire aux Archives Nationales

L’exposition a été organisée en l’honneur des 80 ans du Minutier central des notaires de Paris. Avant de vous en dire plus sur l’exposition si vous êtes comme moi vous vous demandez certainement qu’est-ce que sont les minutes et le minutier.

L’hôtel de Soubise par (cc) Binto

Les minutes sont l’acte original rédigé par le notaire, rempli d’abréviations, c’est le document que les études notariales conservent dans leurs archives tandis qu’ils remettent des copies mises au propre, la grosse, à leurs clients. Chaque étude conserve ses minutes dans leurs archives appelées minutier.

Le Minutier central de Paris a été inauguré en 1932 suite à une loi de 1928 autorisant (obligatoire depuis 1979) le dépôt des minutes âgées de plus de 125 ans. Ce Minutier contient à l’heure actuelle plus de 20 millions d’actes. Paris étant riche d’histoire, certains de ses actes revêtent une important valeur historique tout spécialement grâce aux minutes des notaires au Châtelet de Paris, conseillers royaux.

archives du Tarn

Le notariat est ancien et de tradition latine. Les pratiques entourant cette profession ont été longtemps disparates en France reste que les actes rédigés par les notaires d’aujourd’hui le sont pour les mêmes raisons qu’autrefois: mariage, affaires, achat, testament ou encore besoin d’un document officiel.

Mon avis sur cette exposition

Les Archives Nationales de Paris organisent souvent des expositions qui ne paient pas de mine à première vue mais qui sont une formidable fenêtre sur le passé. Le sujet n’est certes pas très sexy (ce n’est pas Monet ou les Mayas) mais j’ai aimé découvrir les préoccupations des parisiens qui ont foulé nos pavés plusieurs siècles avant nous. Pour pimenter l’expo, il y a des actes signés de personnages illustres tel le testament de Victor Hugo.

De façon plus anecdotique j’ai trouvé intéressant de découvrir les calligraphies anciennes et d’avoir un mal fou à les déchiffrer. A l’heure numérique où l’on peut signer de façon électronique les actes notariés, je dois avouer que j’ai de plus en plus de difficulté à lire les manuscrits.

Des minutes qui ont fait l’histoire aux Archives Nationales

Jusqu’au 16 juillet
6€ par adulte
En semaine de 10hrs à 17h30 et le week-end de 14hrs à 17h30
60 Rue des Francs Bourgeois, Paris 4e (M°11 Rambuteau)

Étiquettes
, ,

8 Commentaires

  • Je sais pas pourquoi, mais ce que tu décris me rappelle ma visite des oubliettes et de la chambre des tortures de la forteresse Hohensalzburg. 😉

  • Ah c’est intéressant ce que tu racontes 🙂 Je ne savais pas du tout qu’il n’y avait des notaires qu’au Québec et pas dans les autres provinces, mais ça ne m’étonne pas, je n’avais jamais entendu parler d’équivalent en anglais. Comme toi, je suis fascinée par les anciennes calligraphies, qu’est-ce que c’était beau et appliqué, hein? De plus en plus de gens savent à peine « écrire » avec un crayon/stylo de nos jours, c’est pathétique!

    • Il y en a mais c’est pas la même chose, mais je crois que c’est les avocats qui les remplacent.

      Je dois t’avouer que j’ai de plus en plus de difficulté à écrire à la main, je n’ai plus l’habitude!

  • J’aurais adoré voir ta tête en arrivant! 😀

    Les notaires n’ont pas franchement une bonne réputation en France, sinon celle d’être chers et protégés par l’état. Il n’y a pas de notaires dans le reste du Canada? Seulement au Québec?

    • Je n’était pas très enthousiaste!

      D’après ce que j’ai compris il a quelques « Notary public » mais ce n’est pas du tout la même chose.

  • Ça doit être super intéressant mais malheureusement pour moi, je suis loin de Paris !
    En tant qu’ancienne étudiante en histoire et en « archives », tout cela me parle et je mesure bien toute la valeur historique de tels documents.
    Et les vieilles écritures, j’adore aussi ! J’ai fait un peu de paléographie et ça me passionnait.

    Et l’affiche de l’expo est très belle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *