Le plus grand espace vert de Paris appartient aux morts: Le Père-Lachaise

Père-Lachaise: Ashes to Ashes Roses to moss

C’est quand même fou de penser à la surface qu’occupent les morts dans Paris intra-muros alors qu’il n’y a pas assez de place pour les vivants. Le cimetière du Père-Lachaise est le plus grand espace vert de Paris (et le plus beau selon la ville). Cependant, il ne peut pas être considéré comme un parc, car le règlement intérieur interdit d’y manger et d’y pénétrer avec un chien. En plus, il y a très peu de bancs pour se reposer dans ce vaste espace vallonné.

Père-Lachaise: Tombes avec de la mousse

Chaque fois que j’y vais, je me demande toujours pourquoi cet endroit n’est pas aussi un lieu de vie. La majorité des sépultures sont des concessions à perpétuité qui ne sont plus entretenues par les familles, certaines depuis une centaine d’années. Ainsi, dans la plus grande partie de ce parc mortuaire, on n’y croise pas de personnes endeuillées.

Vue floue du cimetière du Père Lachaise

Parfois, je me demande s’il vaudrait mieux de mettre dans un musée ce qui reste des monuments et de changer la vocation du cimetière. Bien sûr, les Parisiens perdraient ce lieu qui n’est pas dépourvu de charme, mais les dégradations sont de plus en plus fréquentes et visibles.

Fer forgé au cimetière du Père-Lachaise

Depuis trois ans, je m’aperçois qu’il y a de plus en plus de vols et de vandalisme. Ce n’est pas très difficile pour les vandales et les voleurs, car le cimetière est énorme et il n’y a que des vigiles postés aux entrées principales. Le temps fait son œuvre, lentement mais sûrement, il abîme les concessions à perpétuité, dont celles qui n’ont pas de descendants pour les entretenir.

Art funéraire au cimetière du Père Lachaise

Ça reste un cimetière qui vaut une visite pour ses tombes célèbres ou pour ses monuments grandiloquents. L’art funéraire de la fin du dix-neuvième y est très bien représenté même si, étrangement, il semble y avoir plus d’exemples du style gothique primitif que de type classique.

Pour ceux intéressés par les tombes célèbres, vous dénicherez sur internet un plan PDF du cimetière à imprimer. Si vous êtes plutôt dernière minute, beaucoup de commerces (fleuristes, pompes funèbres…) autour de l’entrée principale vendent des cartes pour 2 euros. Dans le journal Pariscope, vous trouverez de nombreux guides proposant des visites. Les tarifs tournent autour de 10 à 12 euros

Cimetière du Père-Lachaise

3 Commentaires

  • Oui, c’est assez étrange quand on y pense ! Je me demande si le « loyer » des tombes a suivi l’inflation 😀

    Humour noir…

  • en meme temps, c’est pas pour les caves que c’est cité que c’est un cmetierre, faut faire des recherches aupres de la mairie, tu sauras que la ville à été fondé sur le cimetierre meme xD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *