Boucler la boucle

Akira et Cynthia à leur arrivée en France
Mon petit bébé !

Ça fait non officiellement un an et un mois qu’Akira et moi sommes arrivés en France. Comme à notre arrivée en 2008, nous serons demain en Haute-Savoie dans le joli chalet en bois de mes beaux-parents. Ça fait drôle de penser que ça fait déjà plus d’un an que nous avons atterri dans un grand Boeing d’Air Canada pleins de rêves et d’appréhensions.

J’aurais de la difficulté à faire un bilan, Akira et moi avons vécu notre vie sans plus, ni moins. On s’est beaucoup baladés, mais je crois qu’on en aurait fait autant au Canada, retourner aux Grands Lacs, au Nouveau-Brunswick, voir l’océan en Gaspésie et sur la côte Américaine. Je mange relativement la même chose et continue de regarder mes séries américaines en anglais. J’achète toujours mes livres sur Amazon et je reçois encore Foreign Policy et National Geographic Magazine.

Akira au lac Bleu à Samoëns

Il y a des petites différences culturelles et idéologiques qui parfois me plaisent, d’autre fois non. Grosso modo, la vie quotidienne reste la même. La seule chose qui me manque vraiment et que je ne pourrais jamais retrouver en France, c’est mon cocon familial : les virées en vélo ou en voiture avec mon frère, l’aide de ma sœur, les discussions avec mes parents, l’amour de ma grand-mère, les soupers avec mes oncles et leurs enfants, les fêtes, le meilleur copain d’Akira… C’est la seule raison pour laquelle je donnerais tout ce que j’ai pour rentrer chez moi. Parce que France ou Canada ça m’est égal même si j’ai une feuille d’érable tatouée sur le cœur.

Heureusement, j’ai mon petit ours et des beaux-parents formidables pour m’aider.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *