Bonne fête des québécois

Arc-en-ciel sur Montréal
(cc) Anirudh Koul

Des québécois quelque soit leurs origines ou leur langue maternelle, hein 😉 C’est pas parce qu’on speak relish qu’on a pas le droit de célébrer!

Sous l’impulsion de Shandara, voici donc une liste de ce qui me manque de ma province d’origine:

Montréal, ville de mes racines depuis plusieurs générations.  J’aime son architecture, son cosmopolitisme, son énergie et son univers créatif.  Elle a bien des défauts mais je l’aime quand même. Ce qui me manque le plus: La grande bibliothèque, ses quartiers industriels (Griffintown, Chabanel, Hochelag), les picscines publiques en plein air, les patinoires l’hiver où les jeunes jouent au Hockey, ses grands parcs publiques, le stade Olympique, ses rues arborées, le Vieux-port, ses universités, les tours de Radio-Canada, Molson et Five Roses, le fleuve St-Laurent …

(cc) gmayster01



Les Lacs,  on ne s’aperçoit pas de la chances qu’on a d’avoir des milliers de lacs sur tout le territoire. Une fin de semaine au bord du lac, un tour de pédalo, une journée de pêche sur un lac reculé, une baignade sur une plage secrète, une excursion en canoë, entendre les ouaouarons ou les hurons le soir … Ce sont peut-être les choses qui me manquent le plus.

(cc) Æ:

La nature, de vraies forêts pas aménagées, de super (et de moins) parcs provinciaux, des animaux sauvages, jouer à la cachette dans le bois, faire de la raquette dans le bois où il n’y a pas de pistes, s’arrêter dans la forêt pour n’entendre que le bruit des feuilles qui bruissent.

Les bagels Montreal’s style me manquent aussi
(cc) François Hogue

Relax Max, une ambiance détendue c’est plus agréable pour tout le monde car après tout je n’ai pas envie que ma vie soit un long conflit.

Les acquis féministes,
 c’est assez difficile à expliquer mais au Québec on peut se sentir d’abord une personne avant d’être une femme, un homme ou autre.  Ceux qui choisissent autre sont bien acceptés, à l’instar de Michelle Blanc, la papesse des médias.

(cc) Eliza_Tasbihi

Les quatre saisons, l’automne qui fait glisser de l’été à l’hiver sous un concert d’arbres en couleur, l’hiver avec sa neige et son silence, le printemps pour sa frénésie (mais pas ses odeurs) et l’été au bord des lacs ou des piscines.

L’été il fait chaud et la ville grouille de monde grâce aux
divers festivals et évènements
(cc) Caribb

Notre télévision, j’adore notre production télévisuelle surtout sur la SRC et TV-Québec. C’est intéressant d’avoir des émissions de télévisions qui nous ressemblent, basées sur nos réalités culturelles plutôt que émissions policières mal traduites achetées chez nos voisins du sud.

Je suis archi-contre la destruction du Stade Olympique que je trouve beau!
(cc) François Hogue

Ne pas avoir besoin d’être millionnaire, les gens normaux peuvent acheter un endroit pour se loger et même souvent avoir une résidence secondaire.  Cette réponse pourrait être influencée par le fait que pendant qu’on attendait au pied d’un immeuble pour visiter un appartement, il y a eu trois offres a prix dont une cash on est donc retournés à la maison bredouilles.


et sans oublier le plus important:


Ma famille, chez nous la famille ne s’arrête pas seulement à la petite bulle de la maisonnée.  J’entretiens des liens avec mes grande-tantes, leurs enfants et j’ai même eu la chance de connaître mes arrières grands-parents.  À Montréal, je voyais mes oncles, leurs enfants et ma grand-mère quelques fois par mois et bien souvent j’aimais inviter ma gagne pour souper dans mon appart d’Hochelaga-Maisonneuve où ils devaient bien souvent ramener des ustensiles, des chaises ou des assiettes car j’en avais pas assez pour tout le monde. Ça fait beaucoup de monde à s’ennuyer (people to miss).


Par contre je m’ennuie pas:

So long suckers!  (je parle des bus 😉
(cc) Abdou W. 

Des restaurants St-Hubert (c’est pas mangeable, le Coq c’est meilleur), des gue-guerres lingustiques,de Quebecor World (ou universe? ou beyond universe?) avec ses tendances mégalomanes et ses productions culturelles et journalistiques qui frôlent le plancher, Jean Charest, Stephen Harper, les gue-guerres avec le Canada, d’attendre l’autobus pendant plus de quarante minutes le soir, du débat des accommodements raisonnables (ça m’a fait perdre beaucoup de cheveux), de devoir aller chez Ogilvy’s pour acheter du parfum Hermès.


Rendez-vous le 1er, le 4 et le 14 juillet pour les pays concernés!

Étiquettes
, ,

5 Commentaires

  • Une des choses que j’aime ici c’est que les gens aiment le Québec justement. C’était très touchant de les entendre « célébrer » leur nation hier au parc Maisonneuve avec tout plein de drapeaux…

  • Même si je ne suis pas une fan de Montréal (pour une raison inconnue de moi-même, je ne m’y fais pas, je suis mieux à T.O ou Ottawa) je dois reconnaître que la ville est sympa et je comprends ce qu’il te manque.

    Je comprends aussi ce qu’il ne te manque pas…!

  • Delph: Tu crois que les québécois aiment plus le Québec que les français la France?

    Zhu: Je comprend qu’on ne puisse pas aimer surtout que Toronto s’est vraiment améliorée lors de ces dernières années 🙂

  • Ah oui pour moi c’est clair! Ou alors les français aiment la France mais en la critiquant sans arrêt et en crachant sur le « nationalisme » (pas de drapeau français nul part quoi)!

Répondre à Zhu Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *