Ma première manifestation française

Alors que je me rendais tranquillement à ma énième visite d’appartement, le métro s’est brusquement arrêté. Le chauffeur a évoqué un colis suspect dans une station fermée au public. Je me suis rappelée du courriel reçu de RTL ce matin à propos d’une « manifestation à Paris contre la politique sociale et économique du gouvernement ». Ça expliquait le ralentissement général et l’incident dans le métro.

J’ai émergé pour chercher une cabine téléphonique afin de prévenir Réjean que je ne pouvais pas honorer notre rendez-vous. Comme j’avais le reste de l’après-midi libre, j’ai décidé de me rendre à la Place de la République où se tenait le rassemblement pour la manifestation. J’étais curieuse de découvrir ce passe-temps français qu’est la grève.

Je vous le dis tout de suite, j’ai couvert quelques manifestations au Québec, mais je ne suis pas quelqu’un qui a l’habitude de revendiquer dans la rue.

J’ai pu faire plusieurs constats sur la façon dont les Français manifestent :

  • La bouffe est omniprésente
    En effet, une heure avant la manifestation les syndicats et des vendeurs à la sauvette servent des grillades parfois dans des conditions d’hygiène douteuse. Beaucoup de manifestants se rendent à l’avance au lieu de départ pour manger sur place.
  • Technique “Follow the Booze” (suivez l’alcool)
    Comment faire avancer des manifestants pas trop motivés? En installant un bar à l’arrière d’un camion et en roulant tout doucement pour que les buveurs le suivent. Malin, non?
  • Manifestation et défilé : un peu la même chose
    Étrangement, il y a beaucoup de badauds observent les manifestations comme si c’était une parade. Pour la gauche caviar, le chic est de s’installer en terrasse de bistro qui pour regarder les autres défiler. Elles étaient toutes remplies, sans exception.
  • Certains n’ont pas de problèmes à arborer de symboles douteux
    Drapeau de Cuba, le sigle de la faucille et du marteau ou encore Che Guevara sont présents. On ne semble pas avoir de problème avec le despotisme.
  • Pas beaucoup d’originalité chez les manifestants français
    Le look de la manifestation était très formaté dans le sens où tout le monde avait les mêmes banderoles, les mêmes dossards et il n’y avait pas de slogans particuliers. En somme, ce n’était pas très rigolo. À Montréal, il y a beaucoup plus de pancartes faites à la main.
  • Ce n’est pas mai 68 tous les jours
    Je n’ai pas ressenti la foule comme étant très revendicatrice. Les manifestations c’est surtout la manne des journalistes.

Mai 68, c’est tellement 1968! En 2010, les gens défilent le sourire aux lèvres, sans grogne réelle. Personne n’a rien à crier, c’est assez déconcertant de réaliser que c’est le bruit confus des conversations qui dominait. Je m’attendais plutôt à des slogans scandés.

Bref, j’ai été déçue par ma première manifestation française qui manquait de fougue. J’ai eu la drôle impression que ces 45 500 personnes manifestaient plus par convention que par conviction. Après, je n’ai peut-être pas choisi la meilleure manifestation à observer étant donné que l’une des revendications principales était pour les retraites. Parmi la foule, la moyenne d’âge était relativement élevée.

J’ai soumis mes « bonnes » photos à Témoins RTL. Je ne crois pas leur retransmettre des images à l’avenir parce que ça ne me sert absolument à rien sauf les bloquer pendant trois mois!

10 Commentaires

  • J’adore la technique « follow the booze » ! J’ai participé à des tonnes de manifs mais j’ai jamais vraiment vu de bouffe, sauf à la fête annuel du Part communiste (la fête de l’huma) mais c’est plus un festival.

    j’ai souri quand tu as mentionné les symboles douteux… les Français ne voient pas ça comme ça du tout. Il n’y a rien de mal à être anarchiste ou communiste (ask my parents…!) en Europe. Je comprends ta réaction mais je n’arrive pas à voir ces symboles comme ceux du despotisme parce qu’il y a la théorie communiste et le communiste d’État qui a été utilisé aux fins qu’on connaît… Mais bon, je ne suis pas sûre de croire en ces idéologies maintenant.

  • C’est peut-être une nouvelle tendance? Je sais en tout cas qu’à chaque fois qu’il y a la CGT, il y a de la bouffe.

    Je n’ai pas de problème avec les communistes ou les anarchistes mais bon Cuba ce n’est pas du communisme théorique et je doute fortement que les français pourraient endurer les conditions de vie des cubains…

    Je n’ai pas vraiment d’idéologie politique particulière mais je tiens mordicus à la démocratie 🙂

  • Tu les détestes vraiment ces français, c’est fou comme ça ressort à chacune de tes publications. ça doit vraiment être dur pour toi de vivre là-bas 🙁

    Paloma

  • Paloma, ce n’est pas l’impression que je désire donner, désolée si tu le ressens comme ça. Je ne déteste pas les français pour être claire, j’ai seulement de la difficulté à les comprendre et à m’adapter.

  • Etant moi-même étrangère (suissesse) et vivant en France, je trouve que tes billets décrivent très bien les impressions (positives et négatives) que tu as sur le pays dans lequel tu vis. Je te rejoins sur beaucoup de tes observations et je ne ressens pas que tu détestes les français ! Continue de nous faire part de tes observations, j’adore !

  • Plutôt que dire que tu les détestes j’aurais peut-être dû dire qu’ils t’énervent ?
    Je voulais pas te faire peine, désolée 🙁

    Paloma

  • Valérie: Merci 🙂 Je trouve souvent beaucoup de réconfort chez ma belle-mère suissesse qui répondre à mes interrogations car elle a trente ans d’expérience en France et elle s’est souvent posée les mêmes questions que moi 🙂

    Paloma: Ne t’en fait pas, je ne crois pas que tu as voulu me blesser 😉 Les français ne m’énervent pas plus que les autres nationalités mais il me manque souvent les référents culturels pour comprendre certains comportements qui me laissent perplexe. J’essaie de m’adapter à toutes ces nouvelles choses et aussi à m’habituer à la France réelle qui est bien différente de celle des romans et des chansons. Ce n’est pas facile mais je persiste et j’aime un peu plus la France à chaque jour 😀

  • Merci Cynthia, pas trop l’habitude de laisser des commentaires, je dois apprendre à être moins virulente…En attendant plein de bonnes choses pour toi et ton amoureux. Je pensais pas faire débat, Yyarkk!!!

    Paloma

  • Merci 😉 Et ne t’en fait pas les commentaires c’est fait pour pouvoir dire ce que l’on pense. Tu m’as fait réfléchir et je t’en remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *