Il fait chaud, trop chaud

Il fait chaud, trop chaud à Paris
Semaine #22

J’avais un professeur qui affirmait avec véhémence que la chaleur n’est pas émolliente. Eh bien moi, j’affirme le contraire avec tout autant de conviction.  Depuis le début de cette semaine je n’ai envie que de m’étendre sur l’asphalte brûlante des rues de Paris et d’y frire jusqu’à la mort car au moins la morgue doit être climatisée, du moins en principe.

Ce qui me révolte le plus c’est l’attitude fataliste des français envers la chaleur: se rafraîchir c’est pour les faibles. Alors la climatisation est presque inexistante, même les endroits qui sont sensés être climatisés ne le sont pas vraiment, souvent on sent une sorte de ventilation déficiente sans aucune sensation de fraîcheur (allez voir au BHV le samedi).

Je comprend que la climatisation est énergivore et que c’est souvent la cause de brown out aux États-Unis mais ce qui me rend folle c’est qu’une majorité de français sont persuadés qu’elle est dangereuse! Pourtant, l’espérance de vie au Canada, où on aime autant abuser du chauffage que de la climatisation, est plus élevée que celle de la France. La climatisation ne tue pas et son utilisation ne rend pas les gens plus malades que si on ne l’utilisait pas. La climatisation sauve même des vies, lors des plans de grandes chaleurs à Montréal on conseil aux gens à risque de se réfugier dans un endroit climatisé pendant la période la plus chaude de la journée. En tout cas ça m’aiderait à garder ma santé mentale.

Et puis ce que j’ai du mal à comprendre c’est que même dans les caraïbes où la climatisation est bien souvent trop onéreuse, on utilise au moins des ventilateurs pour que les gens puissent respirer.  C’est sans compter qu’on ouvre les fenêtres. Allez juste pour le plaisir au musée Rodin où il n’y a pas la climatisation, où on n’ouvre pas les fenêtres et où il n’y a bien sur pas de ventilateur, et dites moi pendant combien de temps vous pouvez y rester avant de vous fondre en sueur?

À Paris on préfère manger enfermés dans des restaurant où la cuisine est dans la salle à manger pour mieux apprécier son plat à 55°c ou encore laisser des gens essayer des vêtements dans un recoin de la boutique où l’air ne circule pas. Le pire du pire c’est certainement regarder les filles qui portent des collants!

Bref, je reste à la maison avec les fenêtres ouvertes et mon ventilateur au max ou encore je vais à la seule bibliothèque climatisée de mon quartier.  J’essaie de prendre le métro le moins possible car ni les rames ni les stations sont ventilées alors il y fait super méga chaud (et ça pue grave!).

Avant d’arrêter de me plaindre, j’aimerais faire un petit message d’intérêt publique: De grâce lavez vous et appliquez du déodorant avant de sortir de chez vous !!

Étiquettes
,

9 Commentaires

  • J’essaie de me consoler en m’imaginant une partie de hockey avec le bruit des patins qui freinent sur la glace 😉

    Selon la télévision, ils disent que cette vague de chaleur n’est pas comparable à celle de 2003 … alors je n’ose même pas imaginer ce que tu as du subir!

  • Je me souviens de la canicule de 2003 et du mal que nous avions à nous rafraichir… je suis heureuse d’être à nouveau au Québec et de profiter de la clim partout où je vais 🙂

  • j’ai connu celle de 2003 c’etait hard a vivre.
    cette année a après l’hiver avec la neige on a l’extrème la chaleur.
    je taf ds une école maternelle et ya pas la clim non plus.
    imagine on doit laver toutes les classes bouger tt les meubles.
    je rentre trempée chez moi
    et j’ai meme pas de ventilos
    faut que j’en achète un un jour.
    Allez courage tu va survivre miss
    et oui lavez vous et mettez du déo parce que parfois le métro c’est une épreuve horrible.

  • C’est vrai qu’on est très surpris (agréablement) de la clim, partout à Montréal (sauf dans notre appart!) car en France, ce n’est vraiment pas répandu, alors qu’en été, ça serait plus que nécessaire.
    Et c’est sûr que le métro parisien, avec des températures pareilles, faut éviter, pour préférer le vélo 😉

  • Je suis à 100% avec toi ! On râle depuis quelques jours sur les mêmes trucs.

    Je ne suis pas une fan de la clim à fond (au bureau j’ai un pull pour ça, c’est ridicule quand même) mais faut avouer que dans des lieux publics très occupés comme les musées, ça rend la vie plus agréable.

    Et le métro… ne me parle même pas du métro en ce moment…

  • Sauf que la clim ici est beaucoup trop forte! Je passe ma journée avec un pull et une pashmina en guise de couverture parce qu’il fait trop froid au bureau. Pareil dans les centres commerciaux ou les restaurants, du coup plein de collègues sont enrhummés!
    Quant au métro, c’est l’enfer ici aussi, l’air est chaud et irrespirable, d’autant qu’il n’y a aucune fenêtre qui pourrait faire un peu d’air quand il circule!

  • Je me rappelle de ces étés au bureau à Mtl où je portais ma veste toute la journée avant de plonger dans la piscine le soir! Heureusement aujourd’hui, j’ai une petite clim (pas forte du tout) à côté de moi au bureau; je suis la seule à m’en servir, lol!

    Sinon, ta boule de poil, elle n’a pas trop chaud elle aussi?

    Parlant transports, je suis resté bloquée une heure dans le RER hier matin… Je suis arrivée au bureau trempée!…

  • J’ai acheté un ventilateur la première année de mon arrivée. Mon Amoureux n’avait rien du tout pour remuer un peu cet air lourd et humide. Et depuis cette année, c’est l’éventail que j’ai adopté!

  • Si, la clim rend bien malade les asthmatiques et enrhume tous les autres! Je ne suis pas contre un peu de clim dans les magasins (mais juste quelques degrés en moins, pour que l’on se sente bien en intérieur) mais il n’y a que de l’abus, ici… je me fais beaucoup plus facilement à la chaleur française (même excessive) qu’à cette clim excessive. C’est sûr qu’il y aurait du en avoir dans les maisons de retraite pendant la grande canicule, c’est sûr qu’on doit être mieux prémunis contre les grandes chaleurs, mais pour un particulier, un ventilateur suffit amplement. La clim’, c’est une technologie du passé. Il est moins facile de se rafraîchir dans un parc à Paris qu’à Lyon d’où je viens, c’est sûr (moins de parcs, moins d’espaces libres…)

Répondre à Isa Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *