Dernière semaine sans papiers

Je vais bientôt, enfin si dieu et ses copains le veulent bien, entamer ma dernière semaine de sans papiers. Je suis presque triste de quitter mon statut car je ne suis pas certaine que être sans emploi est plus sexy comme statut. En plus, c’était vraiment utile lorsqu’on me proposait un crédit à la consommation ou je ne sais quoi: Je suis sans papiers. C’était l’argument ultime qui laissait les commis pantois et qui me faisait sourire.

Reste que ces quelques mois sans activité ont lentement mais surement asséché mon compte de banque et il va bientôt avoir besoin d’être renfloué. Surtout que mes prêts étudiants vont bientôt arriver à échéance et j’aimerais les payer le plus vite possible!

Je me prépare tranquillement au retour à la normalité. Mon dossier pour ma carte de séjour est déjà prêt et j’ai entièrement refondu mon CV. Je regarde depuis quelques temps les offres d’emploi mais j’ai l’impression qu’il n’y pas beaucoup de demande dans mon secteur. En plus, j’ai un peu de difficulté à cerner le type d’emploi pour lequel je pourrais postuler avec mon expérience en administration et mes études en journalisme / sciences politiques / géographie.

Heureusement, je pense que mon profil est pas trop mal, ce qui me donne un peu de confiance malgré la vision noire du marché du travail en France que nos amis m’ont peinte. De toute façon, je me réconforte en me disant que si je ne trouve rien, j’ai une grande porte de sortie qui ouvre sur le Canada. Ça me plairait d’aller passer quelques années dans le grand nord avec Akira à la rencontre du froid et d’un autre monde.

Mais bon, on m’a toujours dit que « looking for a job is a full-time job » alors je me mets à travailler là-dessus la semaine prochaine. Il y a un conseiller en carrières sur ma rue mais je ne connais pas ses honoraires et j’hésite à déterminer si ça m’aiderait réellement ou non. En tout cas j’essaierais de mon mieux mais je ne sais pas trop quel délais me donner pour trouver ? trois mois ? six mois ?

Geez, je sonne mi-déprimée mais c’est parce que je suis en manque de vitamines et de lumière du jour. Mon magnifique appartement ne reçoit aucune lumière du jour, ce qui empire ma déprime hivernale. L’année prochaine je crois que je vais acheter une lampe de luminothérapie mais en attendant j’ai trouvé un vieux flacon de vitamines acheté aux Etats-Unis. Les doses de minéraux et de vitamines sont tellement énormes que je n’aurais même pas besoin de manger pour atteindre 100% de l’apport journalier recommandé.

6 Commentaires

  • Ce sera une grande épine ôtée du pied, quand tu les auras enfin, tes papiers !
    Bon courage pour la recherche, un conseil : viser très large dans tes critères… C’est pas la joie en ce moment !

  • Oui, ça va simplifier bien des choses.
    Moi, j’ai juste un conseil pour ta recherche d’emploi: ne te mets pas trop la pression, sois confiante, tu as plein de compétences et de qualités qui ne peuvent qu’être que reconnues ! 🙂

  • Je suis bien contente que tu arrives enfin a avoir des papiers, depuis le temps que tu galère.
    Et je crois en toi je suis sure que tu trouvera rapidement du travail.

  • meeemyselfandiii : Oh oui, je vais même pouvoir ravoir la Sécu!

    Olivier: Merci pour les conseils, je vais essayer de m’en souvenir durant les moments de déprime 😉

    Pitch: Merci, je vais voir comment ça va se passer mais même à Montréal ça a parfois été long avant de me trouver du travail!

    Dolce: Merci, je suis curieuse de voir ce que ça va donner 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *