Comment changer son adresse sur sa carte de séjour à Paris

Le changement d’adresse de tout immigré à Paris doit être déclaré sous 8 jours à la préfecture de police, c’est obligatoire. Mais bon, le temps de réunir tous ces documents, le délais est difficile à respecter.

Pour tout les autres organismes gouvernementaux, j’avais bien déclaré mon changement d’adresse via le site internet Mon service public et tout s’était bien passé. Pour preuve, le service des impôts connait bien notre adresse et en a profité pour nous envoyer une belle facture, salée, cette semaine.

Mais les étrangers étant d’un naturel fourbe, il faut déclarer son changement d’adresse en personne au commissariat de son arrondissement.

Donc un matin, pimpante, je me suis réveillée 1h30 plus tôt qu’à l’habitude pour rendre visite à la police. J’étais bien sûr munie d’une preuve d’adresse (EDF), de ma jolie facture des impôts, de mon passeport, ma carte de séjour ainsi que des photocopies de tous cette documents.

On m’a accueillie et le couperet est tombé:
«– Non mais madame vous n’avez rien de ce qu’il faut!
–  Mais, comment? J’ai pris tout ce que l’on mentionnait sur internet!
– Ahh, … internet, dit-elle avec un haussement d’épaule.
– Attendez, vous allez me dicter des papiers qu’il me faut.
– Ce n’est pas la peine, je vous donne la liste.
– Avant que je parte, pourriez vous m’indiquer si vous acceptez ce document pour EDF?
– Oui, mais il faut l’original.
– Mais c’est l’orignal, je l’ai téléchargé sur internet.
– Internet, dit-elle en hochant la tête. Non, il faut qu’on vous l’envoie par la poste. Suivant! »

Une preuve de plus que la préfecture de police a un fonctionnement digne du 19ème siècle: internet n’existe pas pour eux et ils fournissent toujours des documents tapés à la dactylo!

De toute façon comme nos chers amis de droite aiment nous rebattre les oreilles, les immigrés viennent en France seulement pour toucher des prestations sociales, ils ont donc tout leur temps pour rendre visite aux diverses administrations, une, deux ou cinquante fois pour la même démarche.

J’y suis retournée quelques jours plus tard et tout a été fait en une quinzaine de minutes reste que c’est une démarche assez lourde pour un simple changement d’adresse!

 


Changement d’adresse de Paris à Paris

En avant-première et pour la première fois sur internet les documents demandés en janvier 2013 pour changer son adresse sur sa carte de séjour (originaux seulement):

  • Contrat de location, bail, acte de vente ou certificat de domicile de l’hôtel
    • Pour les gens hébergés: attestation sur l’honneur du logeur, sa pièce d’identité ainsi que son avis d’imposition
  • Contrat d’assurance
    • Les propriétaires n’ont pas l’obligation légale d’avoir une assurance habitation mais la préfecture de police demande obligatoirement une preuve d’assurance pour changer son adresse. La logique? aucune!
  • La quittance d’EDF la plus récente
    • Ils acceptent une attestation de contrat pour ceux qui sont mensualisés.
  • Avis d’imposition ou de non imposition
    • Celui de l’année précédente même s’il est adressé à la mauvaise adresse, ils n’ont pas voulu de mon premier tiers qui était adressé à la bonne adresse.

NB: Je ne suis pas une experte sur les procédure concernant les carte de séjour, je suis même plutôt malchanceuse de ce côté. Cette liste fait seulement état des papiers qui m’ont été demandés en janvier 2013 dans le 11ème arrondissement de Paris. Demain la liste sera peut-être différente mais il vaut mieux se présenter avec ces papiers au minimum. Pour ceux qui changent d’adresse de province à Paris, il faut refaire un titre de séjour en prenant rendez-vous à la préfecture de police (bonne chance car les rendez-vous ont un délais de neuf mois en ce moment).

17 Commentaires

  • Oh, je suis désolée encore une fois que tu te heurtes à la bêtise administrative! La France est très tâtillonne sur ces maudits documents…

    Pfiou, va falloir qu’ils se mettent à l’heure d’Internet quand même!

  • Ouh-là, ça me rappelle mon échange de permis de conduire entre l’Ontario et l’Alberta… on aurait cru que j’avais changé de planète… Heureusement que ça s’est finallement bien terminé pour toi! Quelle galère l’administration!!

  • Ah les méandres impitoyables de l’administration française ! Oh qu’elle ne me manquera pas celle-là.
    J’espère en tout cas que tu en as fini des papiers pour un petit bout de temps. 🙂

  • que les fonctionnaires et le fonctionnement administratif en France sont bêtes (à manger du foin, dit on chez moi..)! je compatis bien fort..courage, j’ai l’impression que ça ne s’améliore pas!
    l’amoureux (anglais) de ma fille vit « officiellement » avec elle dans le sud de la France depuis 6 mois (après des allers et retours vers l’Angleterre dus au boulot pendant 3 ans) mais je ne sais pas s’il a subi comme toi les affres du commissariat de police..je vais lui demander!

  • Oh la la… Et si on ne dit pas qu’on a changé, on risque gros ?
    Finalement, la meilleure motivation pour devenir française sera de ne plus être confrontée à toutes ces démarches.

  • Ils ont pas rajouté le prélèvement d’empreintes biométriques et une touffe de poils d’Akira « originales », non plus?
    Désolé que tu aies à lutter autant avec toutes ces âneries…

  • Alors je ne sais pas si c’est moi, j’ai l’impression qu’à Paris tout est de toute façon plus long, plus laborieux, plus pénible, par rapport à d’autres endroits en France… L’obtention du moindre papier prend juste des allures de Mission impossible! O_o

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *