Balade du samedi

Monsieur P. (nouveau nom de Chéri qui subit des moqueries au bureau suite à la découverte de mon blog par ses collègues) voulait me faire une surprise et m’avait invitée à aller voir l’exposition sur les Halles photographiées par Robert Doisneau.

CIMG4923

Sauf qu’une fois rendus sur place nous nous sommes aperçus qu’il y avait de 1h30 à 2h00 d’attente pour entrer dans la salle d’exposition. Comme l’après-midi était déjà bien entamé, nous nous sommes dit qu’il valait mieux trouver autre chose à faire.

CIMG4926

Par hasard nous sommes tombés sur une exposition du photographe Philippe Monsel à la galerie 24 Beaubourg.

Untitled-2
Route (2009)

J’ai bien aimé ses images de l’ancienne usine de Renault à Boulogne Billancourt mais aussi ses oeuvres vidéo dont je vous ai mis un très court extrait vidéo qui ne fait pas justice à l’original.

CIMG4927

Sortis de la galerie c’était assez fatiguant de de balader car il y avait un million de personnes au centimètre carré même s’il ne faisait pas particulièrement beau.

CIMG4929

J’ai tenu à montrer à Monsieur P. la maison de l’alchimiste Nicolas Flamel construite en 1407. On dit que ça serait la maison la plus veille de Paris.

CIMG4930

En retournant vers le métro, on est tombés sur cette affiche qui m’a fait tomber la mâchoire jusqu’au sol. Les intolérants religieux ont le droit de faire des plaintes mais je m’étonne que le Tribunal de grande instance de Paris ait décidé de donner suite à cette plainte. Surtout que 1969 est un sex-shop qui est très loin d’être glauque comme ceux qu’on trouve près de Pigalle ou de Sébastopol.

Même le curé de Saint-Merri, l’église en face de la boutique, avait déclaré au journal Le Parisien qu’il n’avait jamais été choqué par cette boutique et qu’aucun de ses fidèles ne s’était plaint. Dire que pendant ce temps tous les kiosques de journaux à Paris affichent en vitrine des magazines pornographiques qui ne laissent pas grand chose à l’imagination …

CIMG4931

A que cela ne tienne, je voulais aller fouiner du côté d’une boutique de produits monastiques que j’avais remarquée sur la rue des Barres. Nous sommes arrivés à 18h18 mais la boutique fermant à 18h20 il n’y avait plus personne. Dommage que les heures d’ouverture soient aussi étranges parce que je me vois mal courir le dimanche pour y aller durant  les 100 minutes pendant lesquels la boutique est ouverte.

Mais bon la tisane préparée par les pères chartreux risque de me faire changer d’avis.

CIMG4942

Nous avons terminé notre balade un peu ratée dans un café de l’île Saint-Louis avec un milkshake à 13 euros pour moi. Prix justifié par le fait qu’il avait été confectionné avec des glaces Berthillion et certainement l’emplacement de choix.

Étiquettes
,

6 Commentaires

  • Elle n’est pas si ratée que ça ta balade, vous avez quand même vu de jolies choses…
    PS : les cathos de cette espèce (sont pas tous comme ça heureusement) me sortent par les yeux, c’est d’ailleurs souvent ce genre de personnes cul-serré qui sont les pires…

  • Sympa quand même, comme balade… Par contre, je ne vois pas trop pourquoi les collègues se moqueraient de Monsieur P… Ou alors j’ai raté un billet humoristique?

  • 13 euro?! Holy shit, on dirait la scène de Pulp Fiction avec le milkshake transposée à Paris!

    Je ne te dis pas le nombre d’expos ou de lieux touristiques à Paris devant lesquels j’ai rebroussé chemin à cause de la file d’attente. Ça énerve toujours, mais au moins tu es sur place, tu pourras y retourner!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *