Aujourd’hui, le futur (Back to The Future Day)

Back to the Future II: 21 octobre 2015

Il fut une fois, une petite fille dans les années 1990 qui voyait l’an 2000 comme une époque lointaine où elle serait presque adulte. Seize ans au tournant du 21e siècle, je me m’imaginais déjà au volant d’une voiture et je me disais que j’aurais enfin le droit de me coucher aussi tard que je le souhaitais! Quant à 2015, mon dieu que ça me semblait loin : 30 ans — est-ce que j’allais vraiment devenir vieille un jour? Quand je faisais travailler mon imagination, je me voyais en couple, peut-être mariée (presque!), sans enfants (gagné!), designer de mode (raté!) et avec un chien (gagné!).

Back_to_the_Future_2015-1
Back_to_the_Future_2015-4

Nos rêves pour le futur étaient plutôt optimistes, au Québec le catholicisme se faisait de moins en moins pesant et la chute du mur de Berlin suivi par le démantèlement de l’URSS laissaient entrevoir un avenir plus serein. Enfin libérés des religions et des idéologies, nous pourrions nous concentrer sur la science et l’art pour rendre le monde meilleur (perdu!).

Bien sûr, nous n’avions pas de Delorean à voyager dans le temps comme le beau Marty McFly, mais il y a des choses comme les voitures volantes, la visioconférence ou les hologrammes auxquelles nous rêvions.

Back_to_the_Future_2015-5
Back_to_the_Future_2015-6
Back_to_the_Future_2015-8
Back_to_the_Future_2015-9
Back_to_the_Future_2015-12
Back to the Future - Jaws 19
Les séquelles sont toujours à la mode!

Back_to_the_Future_2015-13
Les implants bioniques changent la vie des patients d’aujourd’hui (heureusement pas en brute comme Biff)

Dans le fond, c’est assez étrange de constater qu’en trente ans, on n’a pas vraiment progressé. Oui, beaucoup de choses ont évolué, mais elles n’ont pas intrinsèquement changé. On s’habille de la même façon qu’en 1985 (jean, t-shirt, baskets) et la vie quotidienne reste sensiblement la même.

Par contre, on s’est globalement enrichis, de nos jours il n’est pas rare d’avoir plusieurs télévisions ou voitures pour une famille, mais quand j’étais petite ce n’était pas le cas. Au début des années 1990, on avait cinq téléphones (1 sans-fil et 4 filaires) à la maison et ça impressionnait mes copines! Maintenant, mon téléphone fixe prend de la poussière dans un coin : 9 appels sur 10 sont le fruit de télémarketeurs douteux. À la place, nous avons multiplié les appareils pour communiquer : ordinateur, smartphone ou tablettes.

Antique Store Back to the Future
Je serais curieuse de savoir ce que les enfants d’aujourd’hui pensent de ce Macintosh!

La révolution du futur est beaucoup plus insidieuse que ce à quoi nous nous attendions : c’est internet. Transparent et intangible, le World Wide Web a pourtant changé bien des choses : notre manière de consommer, de communiquer et même de gérer sa maison. Ça a infiltré tous les aspects de notre vie au point où s’il y avait demain une panne mondiale d’internet, ça serait le chaos total!

Back_to_the_Future_2015-23
Back_to_the_Future_2015-19

Comme dans Back to the Future, les appareils électroniques se sont graduellement individualisés. Dans les années 90, on regardait tous la télévision ensemble, on utilisait la même session de Windows (jusqu’à XT), on écoutait le même disque et bien souvent on n’avait qu’un seul exemplaire d’un nouveau gadget qu’on se partageait (Gameboy, Walkman, appareil photo…). De nos jours, il n’est pas rare de voir trois ou quatre personnes de la même famille pianotant chacun sur leur téléphone/tablette!

Back_to_the_Future_2015-21
Back_to_the_Future_2015-24
Back_to_the_Future_2015-25

La seule chose vue dans Retour vers le Futur II que j’aurais aimé devenir réalité, c’est le fameux Hover Board! Cette planche inoubliable qui flottait grâce à des aimants… partout sauf sur l’eau. J’en ai longtemps rêvé et je suis loin d’être la seule. Pourtant, bien que des gens aient essayé de créer ce produit, on ne risque pas de se déplacer en Hover Board de sitôt!

Back_to_the_Future_2015-14
Back_to_the_Future_2015-16
Back_to_the_Future_2015-20
Autre prédiction qui ne s’est pas réalisée : pouvoir payer avec une carte bancaire dans un taxi!

Il y a aussi des choses qui sont devenues réalité et qui n’ont finalement pas été adoptées comme le cinéma 3D ou la nourriture instantanée. C’est d’ailleurs marrant que sur l’alimentation nous soyons revenus en arrière avec la recherche de produits naturels cultivés comme nos ancêtres sans engrais ou insecticides super-puissants!

Par contre, je m’attendais à ce que les hologrammes soient mieux développés et pourtant j’ai l’impression que ça ne fait plus rêver personne.

Pizza avant sa réhydratation
Pizza avant sa réhydratation

World Series Back to the Future II
Pas tout à fait un hologramme

Le futur n’est peut-être pas aussi fabuleux qu’on pouvait l’imaginer, mais en même temps c’est rassurant qu’il existe une continuité de l’histoire et qu’on ne se retrouve pas tout à coup dans un monde étrange à l’image des voyageurs vers le futur.

Si j’avais à citer la chose qui me déçoit le plus de cette époque est le fait qu’il y ait toujours des guerres, des groupes ayant des idéologies obscurantistes, la remise en question de la science… Franchement, qui aurait pu croire qu’en 2015 des gens remettent encore en doute la théorie de l’évolution de Darwin!

Back_to_the_Future_2015-18

Alors, êtes-vous satisfaits de ce futur?

Toutes les images ont été photographiées à partir du Blu-ray Back to The Future II, l’époustouflante qualité de l’image du Blu-ray n’est pas entièrement reflétée par mes photos, mea culpa. © Universal

6 Commentaires

  • C’est drôle que tu parles du vieux Mac, j’avais le même à la maison et Kev s’en souvient parfaitement!
    Je suis un peu comme toi au niveau de cette époque-ci, un peu déçue des guerres mais heureuse de l’avancement technologique et surtout de la découverte de l’espace… c’est une science qui m’intéresse au plus haut point! 🙂

  • J’ai lu quelquepart qu’une équipe d’ingénieurs aurait inventé quelque chose se rapprochant des overboard.

    Même si j’ai bien aimé Back to the Future, je ne suis pas le plus grand fan de la série. Mais ça se regarde facilement, même de nos jours et je dois admettre que ça a bien vieilli.

  • Comme toi, j’ai grandi un peu avec l’idée que dans les années 2000, c’était évident qu’on allait tous piloter des voitures volantes. Avec le recul, je me dis qu’on était un peu ambitieux… après tout, il n’y avait qu’un petit pas des années 1980s et 1990s au fameux « an 2000 »!

  • Amusante ton idée d’utiliser des images de Retour vers le futur pour illustrer ton article ! Je n’ai pas souvenir d’avoir pensé que l’on conduirait des voitures volantes, mais j’étais curieuse du futur, parce que j’étais frappée par les histoires de mon grand-père, qui m’expliquait que quand il était jeune, telle et telle machine ou invention n’existait pas. Du coup, je me disais que si le progrès continuait à cette allure, on aura sûrement des machines dingues en l’an 2000.
    Aujourd’hui, je me demande assez souvent comment on faisait nos démarches avant Internet, et souvent, je ne me souviens même plus !
    Ce que je trouve plutôt triste, c’est de constater que malgré les moyens de communication « modernes », jamais les humains n’ont eu tant de mal à communiquer vraiment. Pour exemple : le miroir aux alouettes des réseaux sociaux. C’est sympa, mais je ne pense pas du tout qu’ils améliorent la qualité du lien entre les gens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *