Instants de mars ’14

Le mois de mars s’est déroulé sous le signe de la pollution à Paris. Le smog était si dense que j’ai eu peur qu’il avale la tour Eiffel pour toujours. A la fin du mois, la ville de Paris avait toujours des « mesurettes » en place pour contrer les particules fines comme la gratuité du stationnement résidentiel mais rien de substantiel pour changer la situation.

Si dans la vie de tous les jours, je pollue peu grâce à mon mode de vie piéton, je me suis vengée des automobiliste parisiens en prenant l’avion vers Montréal. J’avais choisi de payer un peu plus cher pour éviter de voyager avec Air Transat même si on avait passé un bon vol aller avec eux au mois d’août (beaucoup moins au retour). Cette fois, voler avec Air France n’a pas été un meilleure idée car mon avion a eu six heures de retard (inexpliqué, sinon ce n’est pas drôle) et en plus on volait dans un vieux coucou pas très propre, un Boeing 747. Le service de divertissement à la demande avait une définition si faible que ça m’a pris au moins quinze minutes à reconnaître Brad Pitt dans Twelve Years as a Slave. Franchement, ne pas pouvoir reconnaître Brad Pitt, totalement inacceptable!

Jusqu’à maintenant, mes meilleurs voyages Paris-Montréal en classe économie ont été sur les Boeing 777 d’Air Canada et dans l’A380 d’Air France. J’aimerais mieux vous parler de mes voyages en Première mais ça tiendrais de la mythomanie ;). L’avion dans la photo est un A343 qui n’est pas des plus luxueux ni des plus jeunes mais que je l’ai quand même préféré au 747.

A Montréal c’était comme si tout l’hiver que nous n’avons pas eu à Paris y était concentré. En huit jours, j’ai vu la neige tomber au moins trois fois, dont une tempête le jour de l’équinoxe du printemps. J’ai été très surprise par le froid, un peu à la façon dont les français le sont lorsqu’ils connaissent les rigueurs de l’hiver canadien pour la première fois! Après deux jours je me suis habituée et j’ai même eu l’occasion de faire une belle balade pendant une petite tempête de neige dans le vieux Montréal.

C’est court une semaine à Montréal, mais j’y étais pour voir ma mère qui a de petits ennuis de santé. J’en ai profité pour prendre soin d’elle mais aussi pour revisiter les installations du Parc Olympique. J’ai eu pas mal de chance car cette fois-ci je n’ai pas été trop affectée par le décalage horaire malgré le fait que mon court séjour ne m’a pas trop donné le temps de récupérer.

À mon retour à Paris, j’ai été surprise de retrouver les arbres en feuilles alors qu’une semaine auparavant on voyait à peine les bourgeons. J’ai été beaucoup moins contente de retrouver la pollution qui associée aux pollens rend l’air carrément urticant !

Peut-être trouvez-vous que la qualité de mes photos instantanées s’est améliorée ce mois-ci? C’est parce que j’ai troqué mon Nexus pour un iPhone! Et votre mois de mars était comment?

9 Commentaires

Répondre à La Madame Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *