Alaska Forever au Vingtième Théâtre

Fable moderne où l’argent s’oppose à la nature. Alaska Forever c’est l’histoire de l’homme en blanc PDG d’une multi-nationale pétrolière qui exploite les ressources de l’Alaska sans états d’âme, enfin sauf pour ses actionnaires.
Angel Stellavision le confronte à ses actes, à sa vie, sur son plateau de télévision.
Ce présentateur télé agit en quelque sorte comme la conscience du PDG en le poussant dans ses retranchements sans jamais porter de jugement.
D’ailleurs on apprend de par la présence chamanique de l’âme de la baleine que ce PDG tourmenté tout de blanc vêtu était à l’origine des temps un corbeau, noir.
Comment-a-t’il pu  autant s’éloigner de la nature, de sa nature?
Le jeux des trois acteurs est renforcé par des projections numériques ce qui en fait une pièce de théâtre très stimulante visuellement.

Le texte de cette création création collective aurait pu facilement tomber dans des clichés naïfs et moralisateurs mais ce n’est heureusement pas le cas pour Alaska Forever. Je crois que le fait de s’être penché sur l’histoire d’un seul PDG en fait justement une histoire plus personnelle et non un sermon.

La pièce ne comporte que trois rôles joués par François Cotterelle (le PDG), Loïc Samar (Angel Stellavision) et Karine Tripier (l’Âme de la Baleine). Le jeu des acteurs était juste et puissant dans le cas de Cotterelle.

En tout cas c’est une belle pièce de théâtre qui vaut la peine d’être vue surtout qu’elle est accessible même aux gens qui ne sont pas des habitués du théâtre contemporain.

 

Alaska Forever

 

  • Au Vingtième théâtre – 7 rue des Plâtrières 75020
  • Jusqu’au 28 mars du mardi au samedi à 19h30 et le dimanche à 15h30
  • Compagnie Artefact
  • Pour le moment, il y a des tickets en vente à moindre prix sur le site de Vente Privée Tickets

 

Étiquettes
,

3 Commentaires

Répondre à Cynthia Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *