Une autre année sur Terre

Une autre année sur Terre (cc0)

2017, wow ! Pour ma part, ce fut une année qui a débuté avec une chute dans un malheur insondable. Puis, une rencontre destinée m’a poussée vers un rebond salvateur qui m’a permis de me sortir de mes souffrances psychiques et physiques. J’aimerais m’étaler plus sur les détails de cette magnifique histoire, mais ce blogue étant ouvert à tous, je préfère rester prudente.

J’ai pris beaucoup de temps pour me reposer et me réinstaller tranquillement à Montréal. Les douleurs du syndrome de la traversée thoraco-brachiale qui me suivent depuis 2013 n’ont pas complètement disparu, mais ne sont pas entièrement présentes. C’est déjà ça de pris ! J’espère tout de même que ça va s’améliorer encore. Je me fatigue toujours très vite lorsque je dois porter des choses, même si elles ne sont pas très lourdes.

Akira a eu 10 ans
Akira en 2007 et en 2017, les deux photos ont été prises à Montréal

Je me suis éloignée des réseaux sociaux et des blogues en 2017. Je suis dans un évitement complet de mon ordinateur et de mon appareil photo. On dirait que le désir de protéger mes bras a pris le dessus sur l’envie de créer. Je ressens aussi une certaine lassitude envers les réseaux sociaux : j’ai l’impression que le partage va parfois trop loin et que beaucoup de blogueurs font un meilleur travail que moi. C’est sûr que je vais payer l’hébergement pour Boeing Bleu de Mer encore cette année, mais je ne promettrai rien d’autre. Chose qui n’est jamais arrivée auparavant : je n’ai pas du tout lu mes blogues favoris depuis plusieurs mois, je vais devoir m’y remettre.

Sinon, ma vie à Montréal est entachée par une incompatibilité entre mon lieu d’habitation et celui de mon travail. Je dois me taper près de trois heures de transport en commun par jour, y aller en voiture est presque impossible au vu des bouchons monstres qu’il y a sur l’autoroute. Comme je m’ennuie de mon petit trajet parisien de 20 minutes! Le soir, j’ai du mal à veiller tard. Ma principale activité en semaine se résume à dormir sur le divan. Je vais devoir déménager, mais j’attends d’avoir un poste permanent avant de m’engager sur une nouvelle location. J’aimerais bien acheter, mais je vais d’abord devoir accepter l’incroyable augmentation des prix de l’immobilier ici.

Akira et Cynthia dans une tempête de neige

J’ai fêté l’arrivée de 2018 à Paris, j’y retournerai certainement encore quelques fois. Je crois que ça sera une année remplie de changements ! J’espère que ça a bien commencé pour vous aussi !

16 Commentaires

  • Ravie d’avoir de vos nouvelles, qui m’a foi ne sont pas aussi mauvaises que lors de votre départ !
    L’ete Passé j’avais relu tout votre blog… j’attendais donc la suite, votre santé, vos nouvelles amours peut être.
    Excellente année 2018 et surtout que votre santé s’améliore définitivement !!

  • Coucou Cynthia,
    A contrario, tu es l’un de mes blogs favoris alors ça m’a fait bizarre de ne pas te lire en 2017 ! Je suis contente de voir que tes problèmes de santé t’apaisent un peu et te souhaite une meilleure année 2018 !
    Bonne réadaptation à la vie montréalaise ! (J’y repars fin d’année, c’est vrai que ça a changé en 8 ans… J’ai hâte de voir à quel point)

      • Seulement une année (ou deux !). Et je ne sais pas si je vais rester à Montréal, mais en tout cas je reste au Québec ! Alors avec grand plaisir 🙂

  • Contente d’avoir de tes nouvelles, c’est toute une adaptation de revenir au pays! J’espère que tu pourras déménager plus près de ton travail.

    J’ai eu le bonheur de terminer 2017 en compagnie d’une de mes soeurs venue passer une semaine en Suisse.

    Je te souhaite un 2018 plein de belles surprises et que ta santé s’améliore à chaque jour! Bisesxxxx

  • coucou Cynthia, c’est vraiment par hasard que je retombe sur ton blog (à la recherche d’un de tes articles sur Paris)
    je suis très contente de savoir que tu vas mieux, que tu as rebondi à Montréal, et qu’Akira est à nouveau avec toi!!
    je regrette une chose, ne pas être restée en correspondance avec toi, le jour où tu t’es fait opérée (tu m’avais donné la date) j’ai pensé à toi, et ..le temps a passé! je le regrette profondément! pardonne moi
    je et souhaite une belle année, heureuse, avec ta nouvelle relation, et surtout que ta santé s’améliore de plus en plus et que cette vilaine maladie ne soit plus qu’un souvenir.
    Je t’embrasse
    Catherine
    PS je n’ai pas reçu ta newsletter..

    • Coucou Catherine, ne t’inquiètes pas je ne t’en veux pas du tout ! J’ai eu de la chance j’ai bien été entourée avec mon frère qui est venu de Montréal juste pour moi 🙂

      Il faudrait bien que je j’envoie la newsletter !

      En tous les cas bonne année !

  • Vraiment bien de te voir rebloguer. Je compatis pour le voyagement, j’en ai fait des comme ça, on a l’impression d’être constamment sur la route.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *