How to be a Canadian


«In Canada, the best life possible would be spent like this: you’d be nineteen in Montreal, thirty in Vancouver, fifty in Toronto and sixty-five in Victoria. (Regina only enters into it after you’ve died, and then only if you’ve been very, very bad.) »
 

Alors que je bouquinait virtuellement sur Amazon, je suis tombée par hasard sur How to be a Canadian écrit par Will & Ian Ferguson. J’ai beaucoup hésité avant de l’acheter mais je me suis dit que je ne risquais pas grand-chose vu que le livre était à 2€99 livraison incluse.


«Comrades! What this country needs is a good perversion. Something kinky and twisted that we can call our very own. In England it’s nannies and riding crops, in America it’s inflatable breasts, in France it’s body odour and warm snails – and trust me, you don’t even want to know about the Japanese. But what has Canada given to the world? What have we contributed to the general decadence of society at large? Not much I can tell you. We don’t even have a National Fetish (unless you count Royal Commissions). »
 

J’ai mis du temps avant de l’ouvrir mais aussitôt que j’ai tourné la première page j’ai su que j’allais l’apprécier. D’abord, il faut dire que le livre est bien écrit ; Et pour cause, Will est auteur tandis qu’Ian est un dramaturge. L’écriture démontre beaucoup de maîtrise du rythme et du sens comique, deux qualités certainement acquises dans leurs métiers respectifs.

«Canada is a democratic society based upon the ideals of equality and opportunity for all. The symbol of this democracy is an unelected member of a foreign royal family whose status is determined purely by bloodline and an in-bred, outdated hereditary class system. You know, sometimes the satire writes itself. » 

J’ai beaucoup aimé le fait que ce livre est comme une gosse inside joke canadienne dont l’humour ressemble beaucoup à ce qu’on peut voir au Rick Mercer Report ou au Royal Canadian Air Farce ou encore à This Hour has 22 minutes. L’histoire de 255 pages j’ai eu l’impression de me retrouver au Canada grâce aux diverses mentions de Brian Mulroney, de Tim Horton ou encore du Curling.

«Eh? Is what separates Canadians from the unwashed, envious hordes outside their national boundaries? (You know who you are.) Eh? Is the secret password, the cross-Canada countersign, a two-letter, single-syllable symphony that takes years of diligent study to master. » 

Un livre idéal quand on a les blues du Canada. Il n’y a pas une page qui ne m’a pas fait sourire et bien souvent je n’ai pas pu m’empêcher à rire à voix haute dans le métro.


«Yes, the Québécois are hosers just like the rest of us, and any claims to the contrary can be dismissed with a single word: Florida. If you want to find out how elevated and sophisticated French Canadians are compared to their uncouth English-Canadian cousins, take a trip to sunny Florida. The inhabitants know firsthand how urbane and suave, how refined and worldly Canada’s French-speaking population is. Speedos? Oui! Svelte bodies? Non. »
 

Par contre, je dois avouer qu’il faut avoir une certaine culture canadienne pour pouvoir vraiment apprécier ce livre. Du genre qu’à la vue du nom Elvis, vous pensez immédiatement à Stojko ou que ne vous pouvez pas vous empêcher d’avoir un sourire en coin lorsque vous prononcez Regina, si oui, ce livre est pour vous !

Ajouté à ma liste de lectures

6 Commentaires

  • I love reading your blog for the reason that you can constantly bring us fresh and cool stuff, I feel that I should at least say thanks for your hard work.

    – Henry

  • Hehe, j’ai lu ce bouquin lors de mon arrivée au Canada il y a plus de quatre ans de ça… et je suis sûre que je n’ai pas compris toutes les « inside jokes » mais j’ai quand même beaucoup rigolé 🙂

  • Je me souviens encore de « Beauty Tips from Moose Jaw » du même auteur qui était similaire et assez drôle aussi. Peut-être tu l’aimerais. C’était un peu moins humoristique mais avait plus d’informations sur ses voyages à travers le pays.

    Cette remarque concernant « the best life possible » est tellement vraie!!

  • Dr Caso : 🙂

    Margaret: J’aimerais bien tester un jour car je n’ai pas beaucoup voyagé au Canada!

    Sinon je garde le titre en mémoire … je l’achèterais certainement pour mes prochaines vacances 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *