C’était le mois de décembre

Les dernières journées de l’année ont filé à toute vitesse. J’ai longtemps eu l’impression qu’il me restait beaucoup de temps et je me suis finalement retrouvée acculée à acheter mes cadeaux le 23 décembre. Je n’ai même pas eu le temps de décorer mon superbe sapin artificiel pourtant acheté au mois de novembre. Même le pauvre Akira a dû rester nu pour Noël car je ne lui ai pas cousu de nœud papillon des fêtes.

Par contre, mon côté égoïste est bien plus développé que je ne pensais car j’avais prévu bien à l’avance mon cadeau from me to me. C’est la première fois que j’ai un Mac à la maison depuis le Macintosh et je suis très contente de mon choix. Je l’aime encore plus avec son beau clavier QWERTY.

En ce mois de décembre, j’en ai profité pour cuisiner un petit peu: muffins au son et raisins secs, biscuits au pain d’épice et pain aux raisins et cannelle. Des recettes qui me rappellent le Québec à défaut d’y être.

En plus,  les biscuits au pain d’épices dont l’ingrédient principal est la mélasse m’ont fait sacrer (ce que je ne fais jamais d’ordinaire) comme un joueur de baseball: mautadine de pâte collante ingérable! J’ai fini par en congeler la moitié complètement découragée … j’ai comme l’impression qu’elle sera toujours dans le congélo en 2015.

Pour Noël, nous avons passé quelques jours au bord du Lac Léman, on s’est bien reposés surtout que la météo ne se prêtait pas aux sorties. Il ne faisait pas beau mais chaud à notre arrivée à Genève le 24 décembre au soir: le thermomètre annonçait 14°c. Personnellement, j’aurais préféré -15°c avec le lac gelé et ses rives bordées de neige mais bon on fait avec ce qu’on a !
J’ai profité de ces quelques jours de congé pour porter ma collection de chemises carreautées. J’ai particulièrement apprécié qu’à chaque fois que j’ai discuté avec ma famille en vidéo-conférence, ils m’ont demandé si j’étais en pyjama. Dire que je les porte parfois au travail, il doit en avoir quelques uns qui se moquent aussi!

Le seul jour où il a fait beau, nous avons traversé la frontière suisse pour se balader au bord du lac entre Villeneuve et le château de Chillon. J’aurais adoré le visiter car il est encore dans son jus médiéval mais nous n’avions pas le temps.

La Suisse m’impressionne toujours de par sa propreté et la beauté de leurs villages (en comparaison avec ceux de la Haute-Savoie, il n’y a pas photo!). Il me tarde déjà d’y passer mes vacances cet été!

Celui qui a été le plus gâté pour Noël a été Akira qui a reçu des dessous de table pendant cinq jours. J’ai été surprise qu’il ait passé du temps avec nous parce que d’habitude il nous ignore préférant mes beaux-parents à Réjean ou moi.

C’est peut-être l’âge, mais il est devenu super agréable dans le train. Dès l’embarquement il se couche à nos pieds et dort jusqu’à la destination. Plus de cris, de tentatives d’évasion en rampant sous les sièges ou de reniflage furtif de tous les passagers circulant dans l’allée, c’est vraiment devenu un gentil chien.

Pour la dernière journée de l’année, nous avions décidé rester à la maison mais comme nous rentrions à la maison vers 19 heures, nous avons opté pour un menu congelé de chez Picard. Franchement, j’ai été vraiment déçue par ce que j’avais acheté, l’année prochaine nous trouverons une autre solution. Heureusement que deux brebis égarées se sont joint à notre repas en amoureux sinon on aurait été pris avec les restes!

Étiquettes
,

13 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *