mercredi 18 décembre 2013

A Link Between Worlds [3DS]


Dès les premières minutes de A Link between Worlds, le nouveau volet de la Légende de Zela, j'ai ressenti une drôle de sensation de déjà vu. Alors que l'on attendait un titre inédit, je me retrouvais en terre connue: la carte est la même que celle A Link to the Past sorti sur Super Nintendo en 1991 et sur le Gameboy Advanced au début des années 2000.



En plus de la carte, le jeu a repris plusieurs principes de son prédécesseur: une sorcière qui nous déplace entre différents point et l'évolution entre deux mondes: Hyrule et un monde plongé dans les ténèbres.

Reste que ce n'est pas tout à fait un remake de l'ancien titre. Dans A Link Between Worlds, Link a la capacité de se transformer en un graffiti qui évolue en 2D sur les murs. Une invention qui apporte une dimension supplémentaire au jeu car il faut réfléchir en intégrant les parcours en aplats à ceux en 3D. C'est d'ailleurs cette innovation qui rend ce jeu intéressant.

Des failles permettent de passer de Hyrule à Lorule


Autre innovation, au lieu de découvrir les armes au cours d'une progression ordonnée des donjons, cette fois-ci tout est disponible dès le début. Il n'y aucun parcours imposé entre les donjons sauf à quelques moments clefs. Beaucoup aiment cette nouveauté, mais étant plutôt fan du côté "aventure" de la Légende de Zelda, ça me plait moins. Surtout que les quêtes annexes ne sont pas très intéressantes, il y en a peu et elles ne donnent pas envie de les terminer une fois le boss final vaincu.

J'ai trouvé les boss et les donjons trop faciles alors même que je ne suis pas très douée en jeux vidéos. J'ai même été déçue de tuer le boss final à mon troisième essai. En plus, les armes ne dépendent plus de munitions mais d'une jauge: plus de risque de se trouver à cours de munitions lorsqu'on rencontre un monstre. Ce type de gestion des armes fait que le jeu est d'autant plus facile.

Autre nouveauté on peut louer ou acheter les armes

Ce n'est pas pour autant un mauvais jeu, l'univers est coloré et j'aime bien le petit côté vintage qu'on lui donné. Je me suis amusée même si je ne pense que ça soit le meilleur titre de la Légende de Zelda. Le durée de vie du jeu est assez limitée, j'y ai joué pendant environ 25 heures en essayant de terminer les quêtes annexes que j'ai abandonnées par ennui.

Se transformer en graffiti permet d'aborder les problèmes différement

Sur les consoles 3DS, j'ai de loin préféré The Ocarina of Time dont les graphiques étaient superbes et auquel j'avais joué une soixantaine d'heures. Si vous n'êtes pas fan de la 3D, vous trouverez dans la dans la section Console Virtuelle du Nintendo eShop A Link to the Past auquel vous pourrez jouer pour une fraction du prix.

A Link Between Worlds 

Pour Nintendo 3DS et 2DS
Sorti le 22 novembre 2013
Disponible sur Amazon

3 commentaires:

  1. Je suis toujours sur DS pas 3D, moi. Mais c'est vrai que je me referais bien "A Link to the Past", en fait... J'y avais joué brièvement, mais seulement en squattant chez des copains à l'époque...

    RépondreSupprimer
  2. Moi je n'ai pas joué de jeu vidéo depuis Diablo II, et encore, je ne l'ai jamais terminé.

    RépondreSupprimer
  3. Je suis toujours en cours de le jouer, mais j'aime beaucoup. Justement, le fait de pouvoir aller dans le dongeon qu'on veut, que ce ne soit pas trop linéaire, c'est ce qui me plaît. J'avais été tellement déçue de Skyward Sword, où il fallait absolument suivre l'histoire... bref, pour moi, un bon p'tit jeu mais tu as raison, certainement pas le meilleur. Bises :)

    RépondreSupprimer

Vos commentaires me font toujours plaisir.

Nota Bene: Les commentaires sont systématiquement modérés sur les billets âgés de plus de 10 jours et je supprime de façon tout aussi automatique les commentaires renvoyant à un lien commercial.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...